145 Citations et poèmes de Rumi

Vous recherchez des citations ou dictons populaires et célèbres de Rumi ? Vous êtes au bon endroit. Nous avons établi une liste des meilleures citations et poèmes de Rumi sur l’amour, la vie, le bonheur et la mort.

Citations de Rumi sur l’amour

1. « L’amour est une émeraude. Sa lumière brillante éloigne les dragons sur ce chemin traître. »

2. « On ne peut pas cacher l’amourL’amour se dirige vers le coeur de celui qu’on aimeLoin ou près de chez soi, il va là où il appartientAu coeur des amoureux. »

3. « Une vie sans amour n’a pas de sens. Ne vous demandez pas quel type d’amour vous devez rechercher, spirituel ou matériel, divin ou terrestre, oriental ou occidental. Les divisions ne font qu’accroître les divisions. L’amour n’a pas d’étiquettes, pas de définitions. Il est ce qu’il est, pur et simple. L’amour est l’eau de la vie. Et un amant est une âme de feu ! L’univers tourne différemment quand le feu aime l’eau. »

4. « L’amour est la maison de Dieu et vous vivez dans cette maison. »

5. « C’est ça l’amour : voler vers un secret, faire tomber cent voiles à chaque instant. Premier à lâcher prise de la vie. Enfin, faire un pas sans pieds. »

6. « Chaque fois que nous parvenons à aimer sans attentes, sans calculs, sans négociations, nous sommes effectivement au paradis. »

7. « Quand je suis avec vous, tout est prière. »

8. « Tu apprendras en lisant, mais tu comprendras avec AMOUR. »

9. « Dans ta lumière, j’apprends à aimer. Dans ta beauté, comment faire des poèmes. Tu danses dans ma poitrine, où personne ne te voit, mais parfois je te vois, et cette lumière devient cet art. »

10. « L’amour coule à flots. La terre se soumet au ciel et subit ce qui vient. Le sol est-il pire pour céder ainsi ? Ne mettez pas de couvertures sur le tambour. Ouvrez complètement. Laissez votre oreille spirituelle écouter le murmure passionné du dôme vert. »

11. « Chaque fois que nous parvenons à aimer sans attentes, sans calculs, sans négociations, nous sommes effectivement au paradis. »

12. « Je suis amoureux ! Vos conseils, que sont-ils ? L’amour m’a empoisonné ! Vos remèdes, que sont-ils ? Je les entends crier : « Vite, attachez-lui les pieds ! Mais si mon coeur est devenu fou, ces cordes à mes pieds, à quoi bon ? »

13. « Le cœur vous prépare une marmite de nourriture. Soyez patient jusqu’à ce qu’elle soit cuite ».

14. « L’amour n’est pas une émotion, c’est votre existence même. »

15. « La façon dont vous faites l’amour est la façon dont Dieu sera avec vous. »

16. « L’amour est le remède, car votre douleur continuera à donner naissance à d’autres douleurs jusqu’à ce que vos yeux expirent constamment de l’amour aussi facilement que votre corps dégage son parfum ».

17. « Votre tâche n’est pas de rechercher l’amour, mais simplement de chercher et de trouver en vous toutes les barrières que vous avez construites contre lui.

18. « Le cœur a son propre langage. Le coeur connaît cent mille façons de parler. »

19. « Dès que j’ai entendu ma première histoire d’amour, j’ai commencé à te chercher, sans savoir à quel point c’était à l’aveuglette. Les amants ne se rencontrent pas enfin quelque part. Ils sont toujours ensemble. »

20. « L’amour ne repose sur aucun fondement. C’est un océan sans fin, sans début ni fin. »

21. « L’amour est le tout. Nous ne sommes que des morceaux. »

22. « Aimer, c’est être Dieu. Jamais la poitrine d’un amant ne ressentira de chagrin. Jamais la robe d’un amant ne sera touchée par des mortels. Jamais le corps d’un amant ne sera retrouvé enterré dans la terre. Aimer, c’est être Dieu.

23. « L’amour est un fleuve. Buvez-en. »

24. « C’est ce que l’amour fait et continue de faire. Il a le goût du miel pour les adultes et du lait pour les enfants ».

25. « L’amour est un secret ouvert, la chose la plus évidente au monde et la plus cachée, sans qu’on sache pourquoi il garde son mystère.

26. « Dans ta lumière, j’apprends à aimer. »

27. « J’aimerais t’embrasser. Le prix du baiser est ta vie. »

28. « Je suis entré dans mon coeur pour voir comment il allait. Quelque chose là me fait pleurer le monde entier. »

29. « Si vous voulez être plus vivant, l’amour est la santé la plus vraie. »

30. « L’amour est le pont entre vous et tout. »

31. « Parfois, vous entendez une voix à travers la porte qui vous appelle… Cette orientation vers ce que vous aimez profondément vous sauve. »

32. « L’amour n’est pas l’œuvre du tendre et du doux ; l’amour est l’œuvre des lutteurs. Celui qui devient serviteur des amoureux est vraiment un souverain fortuné. Ne demandez à personne ce qu’est l’amour ; demandez à l’amour ce qu’est l’amour. L’amour est un nuage qui disperse les perles.

33. « Dans ta lumière, j’apprends à aimer. Dans ta beauté, comment faire des poèmes. Tu danses dans ma poitrine où personne ne te voit, mais parfois je te vois, et cette vue devient cet art. »

34. « Les amoureux ne se rencontrent pas enfin quelque part. Ils sont toujours ensemble. »

35. « Les adieux sont seulement pour ceux qui aiment avec leurs yeux. Car pour ceux qui aiment de tout leur cœur et de toute leur âme, la séparation n’existe pas. »

36. « C’est ça l’amour : voler vers un ciel secret, faire tomber cent voiles à chaque instant. Premier à lâcher prise de la vie. Enfin, faire un pas sans pieds. »

37. « Mille demi-amours doivent être abandonnés pour ramener un cœur entier à la maison. »

38. « Où que tu sois, et quoi que tu fasses, sois amoureux. »

39. « L’amour a tellement besoin d’aimer qu’il supporte presque tout, même les abus, juste pour vaciller un instant. Mais la bouche du ciel est gentille, son chant ne vous fera jamais de mal, pour Ising ces mots. »

40. « J’étais mort, puis vivant. Pleurer, puis rire.

Le pouvoir de l’amour est venu en moi, et je suis devenu féroce comme un lion, puis tendre comme l’étoile du soir. »

41. « Souvenez-vous. La façon dont vous faites l’amour est la façon dont Dieu sera avec vous. »

42. « Jouez tout par amour, si vous êtes un vrai être humain. Sinon, quittez cette assemblée. La demi-vérité n’atteint pas la majesté. »

43. « Vous pensez que vous êtes vivant parce que vous respirez de l’air ? Honte à vous, que vous êtes vivant de façon si limitée. Ne soyez pas sans amour, pour ne pas vous sentir mort. Mourrez dans l’amour et restez en vie pour toujours. »

44. « L’amour vient avec un couteau, pas avec une question timide, et pas avec des craintes pour sa réputation ! »

Citations de Rumi sur la vie

45. « Laissez le silence vous emmener au cœur de la vie. »

46. « Vivez la vie comme si tout était truqué en votre faveur. »

47. « Arrêtez de faire semblant d’être si petit. Vous êtes l’univers en mouvement extatique. »

48. « Danse, quand tu es ouvert. Danse, si tu as arraché le bandage. Danse, au milieu des combats. Danse dans ton sang. Danse, quand tu es parfaitement libre. »

49. « Tu es né avec des ailes, pourquoi préfères-tu ramper dans la vie ? »

50. « Oubliez la sécurité. Vivez là où vous avez peur de vivre. Détruisez votre réputation. Soyez célèbre. »

51. « Mon âme vient d’ailleurs, j’en suis sûr, et j’ai l’intention d’y aboutir. »

52. « Ignorez ceux qui vous rendent craintifs et tristes, qui vous dégradent vers la maladie et la mort. »

53. « Tout dans l’univers est en vous. Demande tout à toi-même. »

54. « Les voyages ramènent le pouvoir et l’amour dans votre vie. »

55. « Ne vous inquiétez pas, pensez à celui qui a créé la pensée !

Pourquoi rester en prison quand la porte est si grande ouverte ?

56. « Lancer un projet énorme et stupide, comme Noé… cela ne fait absolument aucune différence dans ce que les gens pensent de vous. »

57. « Soyez une lampe, ou un canot de sauvetage, ou une échelle. Aidez l’âme de quelqu’un à guérir. Sortez de votre maison comme un berger. »

58. « Vous vous considérez comme un citoyen de l’univers, vous pensez que vous appartenez à ce monde de poussière et de matière. De cette poussière, vous avez créé une image personnelle et vous avez oublié l’essence de votre véritable origine.

59. « Soyez motivé comme le faucon, chassez glorieusement. Soyez magnifique comme le léopard, battez-vous pour gagner. Passez moins de temps avec les rossignols et les paons. L’un ne fait que parler, l’autre n’a que la couleur. »

60. « Quand quelqu’un vous critique ou n’est pas d’accord avec vous, une petite fourmi de haine et d’antagonisme naît dans votre cœur. Si vous n’écrasez pas cette fourmi immédiatement, elle risque de se transformer en serpent, voire en dragon ».

61. « Le résultat de ma vie n’est pas plus que trois mots : J’étais cru, je suis devenu cuit, j’ai été brûlé. »

62. « Ne vous détournez pas. Gardez votre regard sur l’endroit bandé. C’est là que la lumière vous pénètre. »

Citations de Rumi : Optimisme

63. « Mais écoutez-moi. Pour un instant, arrêtez d’être triste. Entends les bénédictions qui s’épanouissent autour de toi. »

64. « Ne pas faire son deuil. Tout ce que vous perdez se retrouve sous une autre forme. »

65. « Le clair de lune inonde tout le ciel d’un horizon à l’autre ; la quantité de lumière qu’il peut remplir dans votre chambre dépend de ses fenêtres ».

66. « Tu n’es pas une goutte d’eau dans l’océan. Vous êtes l’océan tout entier dans une goutte. »

67. « Quiconque me connaît devrait apprendre à me connaître à nouveau ; car je suis comme la Lune, vous me verrez chaque jour avec un nouveau visage. »

68. « Ne vous sentez pas seul, l’univers entier est en vous. »

69. « Ton cœur a la taille d’un océan. Va te trouver dans ses profondeurs cachées. »

70. « Soyez vide de tout souci. Pensez à qui a créé la pensée ! Pourquoi rester en prison quand la porte est si grande ouverte ? Sortez de l’enchevêtrement de la peur-pensée. Vivez en silence. Couler de haut en bas dans des cercles d’être toujours plus larges. »

71. « Vous avez vu votre propre force. Vous avez vu votre propre beauté. Vous avez vu vos ailes d’or. Pourquoi t’inquiètes-tu ? »

Citations populaires de Rumi

72. « Quand vous traversez une période difficile, quand tout semble s’opposer à vous,… quand vous sentez que vous ne pouvez même pas supporter une minute de plus, n’abandonnez JAMAIS ! Parce que c’est le moment et l’endroit où le cours va se détourner ! »

73. « Ce qui te fait mal, te bénit. L’obscurité est ta bougie. »

74. « Ces douleurs que vous ressentez sont des messagers. Écoutez-les. »

75. « La beauté nous entoure. »

76. « Seul le coeur peut toucher le ciel. »

77. « Un jour où le vent est parfait, il suffit que la voile s’ouvre et le monde est plein de beauté. Aujourd’hui est un tel jour ».

78. « Laissez la beauté de ce que vous aimez être ce que vous faites. »

79. « La seule beauté durable est celle du cœur »

80. « Je vois ma beauté en toi. »

81. « Il y a eu une aube dont je me souviens quand mon âme a entendu quelque chose de ton âme.

J’ai bu l’eau de ta source et j’ai senti le courant m’emporter ».

82. « Ce qui compte, c’est la rapidité avec laquelle vous faites ce que votre âme vous dicte. »

83. « Ne perds jamais espoir, mon cœur, les miracles habitent l’invisible. Si le monde entier se retourne contre toi, garde les yeux sur l’Ami. »

84. « Quand l’âme s’élève sur les lèvres, on sent le baiser qu’on a voulu »

85. « L’âme est elle pour sa propre joie. »

86. « Lâchez votre esprit et soyez attentifs. Fermez vos oreilles et écoutez ! »

87. « Ton souffle a touché mon âme et j’ai vu au-delà de toutes les limites. »

88. « Regardez attentivement autour de vous et reconnaissez la luminosité des âmes. Asseyez-vous à côté de ceux qui vous attirent vers cela. »

89. « Asseyez-vous tranquillement et écoutez une voix qui vous dira : « Soyez plus silencieux ». À ce moment-là, votre âme commence à se réveiller. »

90. « Le corps n’est pas voilé de l’âme, ni l’âme du corps, et pourtant aucun homme n’a jamais vu une âme. »

91. « Où que tu te trouves, sois l’âme de ce lieu. »

92. « L’âme a reçu ses propres oreilles pour entendre les choses que l’esprit ne comprend pas. »

93. « Ma chère âme, fuis l’inutile, ne reste près que de ceux qui ont un cœur pur. Comme attire comme. Un corbeau te conduira au cimetière, un perroquet à un morceau de sucre. »

94. « Ton âme est si proche de la mienne que ce dont tu rêves, je le sais. Je sais tout ce à quoi tu penses : ton cœur est si proche du mien ! »

95. « J’ai mis l’oreille de mon âme dans la veuve de ton coeur. »

96. « C’est ainsi que je mourrais dans l’amour que j’ai pour toi : comme des morceaux de nuages se dissolvent dans la lumière du soleil. »

97. « A la fin de ma vie, avec un seul souffle restant, si tu viens, je me relèverai et je chanterai. »

98. « Je suis mort comme un minéral et je suis devenu une plante, je suis mort comme une plante et je suis devenu un animal, je suis mort comme un animal et j’étais l’Homme, pourquoi devrais-je avoir peur ? Pourquoi devrais-je avoir peur ?

99. « Tout le monde a tellement peur de la mort, mais les vrais soufis se contentent de rire : rien ne tyrannise leur cœur. Ce qui frappe la coquille de l’huître n’endommage pas la perle »

100. « La femme est la lumière de Dieu. »

101. « La femme a un grand pouvoir. Elle peut faire des noeuds dans votre poitrine que seule la respiration de Dieu peut desserrer. Ne prenez pas son appel à la légère. »

102. « Avec passion, priez.

Faites l’amour avec passion.

Avec passion, mangez, buvez, dansez et jouez.

Pourquoi ressembler à un poisson mort dans cet océan de Dieu ?

103. « Dans le silence de l’amour, tu trouveras l’étincelle de la vie. »

104. « Connaître la vraie définition de soi. C’est essentiel. Ensuite, lorsque vous connaissez votre propre définition, fuyez-la ».

Poèmes de Rumi

105. « Je veux cet amour qui a déplacé les montagnes.Je veux cet amour qui a fendu l’océan.Je veux cet amour qui a fait trembler les vents.Je veux cet amour qui a rugi comme le tonnerre.Je veux cet amour qui ressuscitera les morts.Je veux cet amour qui nous élève à l’extase.Je veux cet amour qui est le silence de l’éternité. »

106. « Je suis un atome, tu es pour moi comme le visage du soleil, je suis un patient de Lovey, tu es pour moi comme un médicament, sans ailes, sans plumes, je vole à ta recherche, je suis devenu un pétale de rose et tu es pour moi comme le vent, emmène-moi faire un tour.

107. « Nous sommes le miroir, ainsi que le visage qui s’y trouve. Nous goûtons au goût de l’éternité en ce moment. Nous sommes la douleur et ce qui guérit la douleur. Nous sommes l’eau froide et douce et le bocal qui verse. Âme du monde, il ne reste ni vie, ni monde, ni belles femmes et hommes qui se languissent. Seulement cet amour ancien qui tourne autour de la pierre noire sacrée du néant. Où l’amant est l’aimé, l’horizon et tout ce qu’il contient. »

108. « Écoutez les présences à l’intérieur des poèmes, laissez-les vous emmener où ils veulent. Suivez ces conseils privés et ne quittez jamais les lieux. »

109. « Tu es la source du soleil. Et je suis l’ombre du saule. Oh, tu m’as frappé sur la tête, misérable que je suis, en feu je suis. »

110. « Vous réfléchissez aux problèmes, mais pas assez profondément. Votre printemps est gelé. La foi est un courant. N’essayez pas de forger du fer froid. Étudiez David, le forgeron, le danseur et le musicien. Allez vers le soleil. Vous êtes enveloppé dans la fantaisie et le marmonnement intérieur. Quand l’esprit entre, un homme commence à errer librement, à s’échapper et à envahir les plantes du jardin, spontanément et en s’imprégnant.

111. « Tu es venu soudainement me secouer de mon sommeil et tu as disparu. Dans mon cœur, tu t’es levé comme la lune, mais quand je t’ai regardé, tu as disparu. Ayant eu un aperçu de ton jardin, je n’ai plus la patience de supporter mon existence.

112. « Tard, tout seul, dans la barque de moi-même, sans lumière et sans terre nulle part, avec une épaisse couche de nuages. J’essaie de rester juste au-dessus de la surface, mais je suis déjà sous et dans l’océan. »

113. « Mon amour, tu es plus proche de moi que moi-même… Tu brilles à travers mes yeux,

Ta lumière est plus brillante que la Lune… Entre dans le jardin pour que toutes les fleurs… Même le grand peuplier peut s’agenouiller devant ta beauté… Laisse ta voix faire taire le lys célèbre pour ses cent langues,

Quand on veut être gentil… On est plus doux que l’âme… Mais quand on se retire… On peut être si froid et si dur.

Mon cher, vous pouvez être sauvage et rebelle… Mais quand vous le rencontrez face à face… Son charme vous rendra docile comme la terre,

Jetez votre bouclier et mettez votre poitrine à nu… Il n’y a pas de protection plus forte que lui.

C’est pourquoi, lorsque l’Amant se retire du monde… Il couvre toutes les fissures du mur… Ainsi, la lumière extérieure ne peut pas venir,

Il sait que seule la lumière intérieure illumine son monde ».

114. « Vous êtes assis ici avec nous, mais vous êtes aussi en train de marcher dans un champ à l’aube.

Tu es toi-même l’animal que nous chassons lorsque tu viens avec nous à la chasse.

Vous êtes dans votre corps comme une plante est solide dans la terre, et pourtant vous êtes le vent.

Vous êtes les vêtements du plongeur qui traînent à vide sur la plage, vous êtes le poisson.

Dans l’océan, il y a beaucoup de brins brillants et beaucoup de brins sombres comme les veines que l’on voit quand on soulève une aile.

Votre moi caché est le sang dans ces veines qui sont des cordes de luth qui font la musique de l’océan, pas le triste bord du surf, mais le son d’aucun rivage ».

115. « Si peu exposé

Décembre et janvier, plus de tulipes. Il est temps de voir comment les arbres titubent dans le vent et les roses ne se reposent jamais.

La glycine et le jasmin se tordent sur eux-mêmes. La violette s’agenouille devant Jacinthe, qui s’incline.

Narcisse fait un clin d’œil, se demandant ce que dit le saule étourdi d’une telle danse lente de Cypress.

Les peintres viennent à l’extérieur avec des pinceaux. J’aime leurs mains.

Les oiseaux chantent soudainement et d’un seul coup. L’âme dit Ya Hu, tranquillement.

Une colombe appelle, Où, ku?Soul, tu la trouveras.

Maintenant, les roses montrent leurs seins. Personne ne se cache quand l’Ami arrive.

La rose parle ouvertement au rossignol. Remarquez que le lis vert a plusieurs langues, mais qu’il garde toujours son secret.

Maintenant, le rossignol chante cet amour qui est si imprudemment exposé, comme toi ».

116. « Ne me donnez pas un autre verre de vin. Verse-le dans ma bouche. J’ai perdu le chemin de ma bouche. »

117. « D’abord, quand j’étais séparé de toi, ce monde n’existait pas, ni aucun autre.

Deuxièmement, ce que je cherchais, c’était toujours toi. »

118. « Que puis-je dire d’autre ? Vous n’entendrez que ce que vous êtes prêt à entendre. Ne hochez pas la tête, n’essayez pas de me tromper – la vérité de ce que vous voyez est écrite sur votre visage ! »

119. « Il y a un endroit où le silence naît, un endroit où les murmures du cœur se font entendre, un endroit où les voix chantent ta beauté, un endroit où chaque souffle sculpte ton image dans mon âme.

120. « Mon âme vient d’ailleurs, j’en suis sûr, et j’ai l’intention d’y finir. Cette ivresse a commencé dans une autre taverne. Quand je reviendrai dans cet endroit, je serai complètement sobre. »

121. « Ne cours pas dans ce monde à la recherche d’un trou pour te cacher. Il y a des bêtes sauvages dans chaque grotte ! Si tu vis avec des souris, les griffes du chat te trouveront. »

122. « Tu es né avec du potentiel. Tu es né avec de la bonté et de la confiance. Tu es né avec des idéaux et des rêves. Tu es né avec de la grandeur. Tu es né avec des ailes. Tu n’es pas fait pour ramper, alors ne le fais pas. Tu as des ailes. Apprends à les utiliser et à voler.

123. « Tu es mon vin, ma joie, mon jardin, mon printemps, mon sommeil, mon repos, sans toi, je ne peux pas faire face. »

124. « Mourir ! Mourir ! Si tu meurs dans cet amour, ton âme sera renouvelée. Meurs ! Meurs ! Ne crains pas la mort de ce qui est connu. Si tu meurs dans le temporel, tu deviendras éternel. »

125. « Imaginez un homme qui vend son âne pour être avec Jésus.

Imaginez maintenant qu’il vende Jésus pour faire un tour sur un âne.

Jésus peut transformer un ivrogne en or. Si l’ivrogne est déjà en or, il peut être changé en diamant pur. Si c’est déjà le cas, il peut devenir les planètes qui tournent en rond, Jupiter, Vénus, la lune.

Ne pensez jamais que vous êtes sans valeur. Dieu a payé une somme énorme pour vous, et les cadeaux continuent d’arriver ».

126. « Lorsque vous cherchez Dieu, Dieu est dans le regard de vos yeux, dans la pensée de regarder, plus près de vous que de vous-même ou des choses qui vous sont arrivées

Inutile de sortir, faites fondre la neige, lavez-vous.

Une fleur blanche pousse dans le calme. Que ta langue devienne cette fleur. »

127. « ALLER AVEC DES PIEDS BOUEUX

Quand vous entendez une histoire sale, lavez vos oreilles, quand vous voyez des choses laides, lavez vos yeux, quand vous avez de mauvaises pensées, lavez votre esprit et gardez vos pieds boueux ».

128. « Dans cette assemblée, il n’y a ni grand, ni petit, ni intelligent, ni ignorant, ni assemblée spéciale, ni grand discours, ni école appropriée requise. Il n’y a ni maître, ni disciple.

129. « Parce que je ne peux pas dormir

Parce que je ne peux pas dormir, je fais de la musique la nuit. Je suis troublé par le visage de celui qui a la couleur des fleurs de printemps. Je n’ai ni sommeil ni patience, ni bonne réputation ni honte. Mille robes de sagesse ont disparu. Toutes mes bonnes manières se sont éloignées de mille kilomètres. Le cœur et l’esprit sont en colère l’un contre l’autre.Les étoiles et la lune s’envient l’une l’autre. À cause de cette aliénation, l’univers physique se resserre de plus en plus. La lune dit : « Combien de temps vais-je rester suspendue sans soleil ? Sans le joyau de l’amour en moi, que le bazar de mon existence soit détruit pierre par pierre.O Amour, Toi qui as été appelé par mille noms, Toi qui sais verser le vin dans le calice du corps, Toi qui donnes la culture à mille cultures, Toi qui es sans visage mais qui as mille visages, O Amour, Toi qui façonnes les visages des Turcs, des Européens et des Zanzibaristes, donne-moi un verre de Ta bouteille, ou une poignée d’être de Ta Branche.Enlève encore une fois le bouchon, et nous verrons un millier de chefs se prosterner, et un cercle de troubadours extatiques jouera. Alors le toxicomane sera libéré de sa soif, ressuscitera et restera bouche bée jusqu’au jour du Jugement dernier.

130. « Tu cries, je suis l’amant, mais ce ne sont que des mots. Si tu vois amant et bien-aimé comme deux, soit tu as une double vision, soit tu ne sais pas compter. »

131. « La femme est un faisceau de la lumière divine, elle n’est pas l’être que le désir sensuel prend pour objet, elle est un créateur, il faut le dire, elle n’est pas une créature, elle est infinie.

132. « LA DERNIÈRE LETTRE DE MAULANA AUX IMPOSTEURS

Parfois je me demande, mon amour le plus doux, si tu n’étais qu’un rêve dans une nuit d’hiver, un rêve de printemps et de lumière dorée qui projette ses rayons sur un coeur gelé, un rêve de vin qui remplit l’oeil ivre.

C’est pourquoi je me demande, mon cher amour, si je dois boire ce vin rubis, ou plutôt pleurer. Chacun d’entre eux déchire une lunette avec son visage gravé, un chapelet pour mémoriser son nom…

Il y a tant de façons de vous rappeler – oui, même si vous n’êtes qu’un rêve ».

133. « Je suis venu avec beaucoup de noeuds dans le coeur, comme la corde du magicien.

Je vois maintenant la splendeur de l’élève et celle de l’art du professeur.

L’amour et ce corps sont assis en votre présence, l’un démoli, l’autre ivre.

Nous sourions. Nous pleurons, la branche d’un arbre devient sereine, puis vert clair ».

134. « Quand l’amour vient soudainement frapper à votre fenêtre, courez le laisser entrer, mais fermez d’abord la porte de votre raison. Même le plus petit indice chasse l’amour comme une fumée qui noie la fraîcheur de la brise du matin. Pour la raison, l’amour ne peut que dire : le chemin est barré, vous ne pouvez pas le traverser, mais à l’amant, il offre cent bénédictions.Avant que l’esprit ne se décide à faire un pas, l’amour a atteint le septième ciel, avant que l’esprit ne puisse comprendre comment l’amour a gravi la montagne sacrée, je dois arrêter ce discours maintenant et laisser l’amour parler depuis son nid de silence.

135. « L’amour n’est ni un conte ni un jeu. L’amour est un torrent si puissant que personne ne peut se tenir devant lui. L’amour est la flamme qui, lorsqu’elle s’enflamme, consume tout autre chose que le Bien-Aimé ».

136. « Ce coeur de mine porte ton empreinte, il n’a nulle part où aller.

L’oeil de l’intellect est ivre de toi, la galaxie qui roule est humble devant toi, l’oreille de l’extase est dans ta main, rien ne se passe sans toi.

L’âme bouillonne avec toi, le coeur s’imprègne de toi, l’intellect beugle en extase, rien ne se passe sans toi.

Toi, mon vin de raisin et mon ivresse, ma roseraie et mon printemps, mon sommeil et mon repos, rien ne se passe sans Toi.

Tu es ma grandeur et ma gloire, tu es mes biens et ma prospérité, tu es mon eau la plus pure ; rien ne se passe sans toi. » C’est la prière de chacun : tu es la source de ma vie, tu sépares l’essence de la boue, tu honores mon âme, tu fais jaillir les rivières des sources de la montagne, tu illumines mes yeux, le vin que tu offres me fait sortir de ma propre fin pour m’amener au moi que nous partageons.

137. « Oh, bien-aimé, prends-moi. Libère mon âme. Remplis-moi de ton amour et libère-moi des deux mondes. Si j’ai le coeur sur autre chose que toi, que le feu me brûle de l’intérieur. Oh, bien-aimé, prends ce que je veux. Prends ce que je fais. Prends ce dont j’ai besoin. Prends tout ce qui me prend de toi. »

138. « Je te jure, depuis que j’ai vu ton visage, le monde entier est une fraude et une fantaisieLe jardin est perplexe quant à ce qu’est une feuille pour fleurir. Les oiseaux distraits ne peuvent pas distinguer la graine d’oiseau du piège.

Une maison de l’amour sans limites, une présence plus belle que les Vénus ou la lune, une beauté dont l’image remplit le miroir du coeur ».

139. « Mon âme est mon guide, car mon âme est de cette demeure. Je ne parlerai pas du terrestre, je suis de l’inconnu.

Bouton retour en haut de la page