Apprendre aux enfants comment s’habiller

Vous aimez la lutte ? Parce que si vous passez du temps à habiller un petit enfant, c’est probablement ce que vous faites. Essayer de faire en sorte qu’un petit enfant reste debout ou assis assez longtemps pour que vous puissiez lui remonter un pantalon ou lui jeter une chemise sur la tête peut être, eh bien, éprouvant. La bonne nouvelle, c’est qu’apprendre à s’habiller est une séquence de leçons que la plupart des enfants d’âge préscolaire maîtrisent avant d’avoir cinq ans.

Et comme tout le reste, apprendre à s’habiller est certainement un moment propice à l’apprentissage. Non seulement les enfants doivent développer une certaine motricité globale et fine pour faire des choses comme mettre des jambes dans les trous de pantalon ou remonter une fermeture éclair, mais ils doivent aussi commencer à assortir les couleurs et à reconnaître comment choisir des vêtements qui les garderont suffisamment au chaud ou au frais, tout cela contribuant à un sentiment d’indépendance croissant.

Apprendre à s’habiller n’est pas une compétence que votre enfant apprendra du jour au lendemain. Il s’agit plutôt d’une série de leçons que votre enfant comprendra au fur et à mesure de sa croissance et de sa maturité.

Voici quelques âges approximatifs auxquels les enfants comprennent certains aspects de l’habillement :

  • Je commence à me déshabiller : 12 à 18 mois
  • Peut se déshabiller complètement sans aide : 18 à 24 mois
  • Remontez le pantalon qui a une taille élastique : Deux ans à deux ans et demi
  • Mettez des chaussettes ou une chemise : De deux ans et demi à trois ans
  • Habillez-vous et déshabillez-vous avec un minimum d’assistance (y compris des chaussures sans cravate) : Trois à quatre ans
  • S’habiller de manière indépendante, y compris avec des boutons, des pressions, des fermetures éclair ou des boucles : Quatre à cinq ans
  • Attacher les chaussures : Entre cinq et sept ans
A lire  Que font les mères au foyer toute la journée ?

Ne stressez pas si votre enfant n’a pas atteint l’une de ces étapes. Ces âges ne sont que des lignes directrices et dépendent beaucoup de la motricité globale de votre enfant, de sa maturité et de son intérêt pour le processus.

Montrer et raconter

Vous pensez peut-être que parce que votre enfant a participé à l’habillage de votre enfant tous les matins, vous pouvez lui donner un pantalon et qu’il le portera. Et pour certains enfants, cela peut être le cas. Mais pour de nombreux enfants, une simple leçon sur la façon de s’habiller fera des merveilles. Ne vous inquiétez pas. Montrez-vous et aidez votre enfant à s’habiller, en lui donnant un commentaire sur ce que vous faites. « Ton pantalon a trois trous. Un en haut qui fait le tour de votre taille et un pour chaque jambe. Veillez à ce que l’étiquette passe à l’arrière ».

La simplicité est la meilleure solution

Pour simplifier le processus, laissez votre enfant apprendre sur des vêtements faciles à enfiler. Des vêtements amples, sans boutons, fermetures éclair ou boutons pression, sont parfaits pour commencer. Les ceintures élastiques, les grandes ouvertures et les pièces qui ont des étiquettes dans le dos (pour éviter de mettre quelque chose à l’envers) sont également très peu adaptés aux enfants.

Faciliter l’accès au succès

Si les vêtements de votre enfant sont suspendus haut dans le placard, il sera beaucoup plus difficile pour lui d’entamer le processus. Si c’est possible, mettez tous les vêtements dont votre enfant aura besoin à un niveau qu’il pourra atteindre, utilisez les tiroirs en bas du bureau et abaissez la barre dans l’armoire si vous le pouvez. Sinon, choisissez la tenue que votre enfant va porter. Au début, donnez-lui quelques choix, trois au maximum, de tenues parmi lesquelles il pourra choisir.

A lire  Des mots doux pour les enfants : Modes d'apprentissage et d'enseignement

Solliciter leur avis

Le fait d’apprendre à un enfant à s’habiller lui-même est qu’une fois qu’il aura appris à le faire, il voudra avoir son mot à dire sur ce qu’il porte. Et croyez-le ou non, c’est une bonne chose.

Vous verrez peut-être des tenues intéressantes. Pensez à un pantalon à carreaux et à une chemise rayée, mais ça ne fait rien. En fait, c’est très bien. Les petits apprennent qu’ils ont une opinion et qu’il est normal de l’exprimer.

Tant que la tenue n’est pas inappropriée (pas assez chaude par exemple), laissez-les porter ce qu’ils aiment. On n’est jeune qu’une fois et il y a de fortes chances que ses goûts se raffinent en vieillissant.

Le temps et la patience complètent le regard

Ne vous y trompez pas, s’habiller seul n’est pas une tâche facile. Même si un enfant a toutes ses capacités motrices, il y a encore beaucoup de choses à penser. Il est important de ne pas les brusquer, surtout à l’époque où ils ne font qu’apprendre. Faites preuve de patience et résistez à l’envie de vous contenter d’habiller votre enfant vous-même. Plus vous interviendrez, moins il apprendra.

Des chaussettes mal assorties ? Chemise à l’envers ? Louange, louange, louange

Apprendre à s’habiller n’est pas une compétence qu’un enfant apprendra du jour au lendemain. Et il peut y avoir quelques pas en arrière. Donc, si votre petit descend avec ses chaussures aux mauvais pieds ou un pantalon qui n’est pas boutonné, aidez-le à réparer ce qui doit l’être, mais n’oubliez pas de le féliciter pour son excellent travail.

A lire  24 Livres, films et ressources antiracistes pour les familles

Vos enfants s’habillent eux-mêmes ? Quel est l’ensemble le plus drôle qu’ils aient jamais monté ? Consultez notre galerie de lecture des looks d’enfants et partagez ensuite la tenue la plus créative de votre enfant !

Bouton retour en haut de la page