Cinq façons de régler vos problèmes de cyclisme intérieur

J’espère que vous avez maintenant abandonné l’idée que vous pouvez perdre de la graisse corporelle de manière sélective dans les zones où vous avez tendance à en conserver une trop grande quantité. La réalité est la suivante : Vous ne pouvez pas décider de perdre des kilos de vos hanches ou de vos cuisses, par exemple, et faire en sorte que cela se produise. Ce serait bien, mais la perte de poids ne fonctionne pas de cette façon. Vous devez vous concentrer sur la perte de poids en général en modifiant votre régime alimentaire ; vous ne pouvez pas vous contenter de réduire ponctuellement votre poids.

Cela dit, faire de l’exercice régulièrement peut vous aider à mincir et à perdre de la graisse corporelle ; de plus, le vélo d’intérieur peut vous aider à tonifier et à définir certaines zones en renforçant des groupes de muscles spécifiques.

Il est vrai que les facteurs génétiques ont une influence considérable sur la tension et la définition de vos muscles, mais la façon dont vous utilisez vos muscles joue également un rôle. Si vous travaillez avec une résistance appropriée sur votre vélo, le cyclisme en salle peut vous aider à développer des jambes bien formées et un physique maigre et fort dans l’ensemble.

Voici cinq points de tension surprenants qui peuvent être mis en forme et tonifiés avec le vélo d’intérieur.

Votre dos

Lorsque vous vous penchez vers l’avant au niveau des hanches pour faire du vélo, les muscles du bas du dos finissent par soutenir le haut du corps et aident à stabiliser le torse pendant que vous roulez. Gardez votre colonne vertébrale droite lorsque vous vous penchez vers l’avant et vous engagerez vos muscles dorsaux de manière optimale, ce qui les renforcera et les tonifiera lorsque vous pédalerez.

Le dos de vos bras

Maintenez la bonne position des mains lorsque vous passez de la position assise à la position debout, et vos bras vous fourniront un certain soutien pour le haut de votre corps. Le fait de passer de la position assise à la position debout vous aidera à renforcer et à tonifier vos biceps et vos triceps, en particulier (aucun poids n’est nécessaire).

Vos hanches et vos fesses

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les hanches et le tronc génèrent une grande partie de la puissance nécessaire au cyclisme en salle. Faire des exercices pour renforcer vos hanches et vos fessiers peut vous aider à augmenter votre rythme et votre confort sur le vélo, et participer régulièrement à des activités de cyclisme en salle peut vous aider à tonifier et à renforcer les muscles de vos hanches et de vos fesses. C’est une puissante activité à double sens.

Vos abdominaux

Si vous vous articulez à partir des hanches, maintenez une bonne posture et évitez de vous appuyer sur le guidon lorsque vous faites du vélo, vous engagerez les muscles de votre tronc, ce qui peut aider à tonifier et à renforcer tout votre abdomen. Et si vous vous balancez doucement d’un côté à l’autre pendant que vous faites du vélo, le rythme du haut du corps que vous générez fera travailler les muscles le long des côtés de votre abdomen. Avec le temps, vous remarquerez probablement que vos abdominaux sont devenus plus tendus et plus définis.

Vos jambes

Lorsque vous pédalez, les quadriceps (les gros muscles à l’avant des cuisses) travaillent dur, surtout dans la descente. Les muscles de l’arrière des cuisses (les ischio-jambiers) sont sollicités lorsque les jambes se soulèvent pendant la course ascendante. Et les mollets sont entraînés à définir leur forme, aussi bien en descente qu’en montée. Le résultat : Développez des coups de pédale fluides, et vous obtiendrez des jambes fortes, maigres et bien formées, des hanches aux chevilles. Fini les cuisses qui gigotent !

Bouton retour en haut de la page