Comment faire la différence entre conflit et intimidation

Tout le monde connaît des conflits de temps en temps. C’est un élément normal de la vie. Apprendre à le gérer de manière saine aide les enfants à maîtriser les compétences sociales dont ils ont besoin. Contrairement aux conflits, le harcèlement n’est pas un élément normal de la vie. Ce n’est pas un « rite de passage » et cela ne rend pas les enfants plus endurcis.

L’intimidation est un abus de pouvoir et a des conséquences importantes. L’intimidation n’a rien de sain. En fait, il y a des différences distinctes entre l’intimidation et le conflit. Il est important de pouvoir identifier ces différences pour savoir comment réagir.

Caractéristiques des conflits entre pairs

Il existe plusieurs façons d’identifier les conflits entre pairs. Lorsqu’un conflit survient, toutes les personnes impliquées ont un pouvoir égal dans la relation. Les deux personnes peuvent être émotives et bouleversées, mais aucune ne cherche à se faire contrôler ou à attirer l’attention. Ils se respectent également l’un l’autre même s’ils ne sont pas d’accord.

Lorsque les gens vivent un conflit, ils éprouvent souvent des remords et assument la responsabilité de leurs actes. Les enfants en conflit veulent souvent résoudre le problème afin de pouvoir recommencer à s’amuser. Ils ont l’intention de parvenir à un accord afin que la relation se rétablisse.

Enfin, les conflits se produisent occasionnellement et ne sont généralement pas graves ou émotionnellement préjudiciables pour l’une ou l’autre personne.

Bien que l’expérience d’un conflit ne soit jamais amusante pour les personnes concernées, elle ne les rend pas malheureuses.

Caractéristiques de l’intimidation

La meilleure façon de reconnaître les brimades est de reconnaître qu’il s’agit d’un acte délibéré, dont le but est de blesser, d’insulter ou de menacer une autre personne. Il y a également un déséquilibre de pouvoir. Un tyran exerce un contrôle sur les autres en les intimidant, en les harcelant, en les menaçant ou en les humiliant.

A lire  Comprendre l'impact des rumeurs et des ragots

Bien que les tactiques varient d’un incident à l’autre, l’intimidateur cible les mêmes personnes à plusieurs reprises dans le but de leur faire du mal.

L’intimidation constitue également une menace de préjudice émotionnel ou physique grave. Bien que l’intimidateur n’éprouve que peu de remords, la cible est généralement visiblement bouleversée. Les intimidateurs peuvent tirer satisfaction du fait de blesser des personnes.

Il n’y a pas non plus de tentative de résoudre quoi que ce soit. Les intimidateurs ne sont pas intéressés à avoir une relation avec la cible visée.

Cependant, toutes les actions blessantes ne sont pas des brimades. Parfois, il s’agit simplement d’un comportement cruel. Assurez-vous que vous êtes conscient de ce qui constitue du harcèlement.

Conflit entre pairs

  • L’égalité des pouvoirs dans les relations
  • Les deux enfants bouleversés
  • Ressentir des remords
  • Vous voulez résoudre un problème et rétablir une relation
  • Cela arrive de temps en temps
  • Généralement non dommageable sur le plan émotionnel

Intimidation

  • Déséquilibre de pouvoir
  • La victime est bouleversée, l’intimidateur n’est pas
  • L’intimidateur n’a aucun remords
  • L’intimidateur ne voit pas la nécessité d’une résolution
  • Est en cours
  • Peut constituer une menace émotionnelle ou physique grave

Gestion des conflits et des brimades

Le conflit est une partie importante de la croissance, mais pas l’intimidation. Le conflit apprend aux enfants à donner et à recevoir. Ils apprennent également à trouver un accord et à résoudre les problèmes. Les brimades ne font que blesser les enfants.

Lorsqu’il s’agit de conflits, il est bon que les enfants apprennent à les résoudre. Ces compétences favorisent l’écoute et le travail en commun. Les deux parties parviennent à un accord.

A lire  Le lien entre les brimades et le harcèlement sexuel

La résolution des conflits suppose que les deux personnes sont responsables du problème et doivent le résoudre. Dans cette situation, les deux enfants font des compromis et le conflit est résolu. Lorsque les enfants ont un conflit, il est préférable de leur donner la possibilité de le résoudre par eux-mêmes.

La résolution des conflits n’est pas appropriée dans les situations de harcèlement. En fait, elle peut être très dangereuse pour les victimes d’intimidation. Les brimades consistent pour le harceleur à faire le choix de blesser intentionnellement une autre personne – il n’y a rien à régler.

De plus, les brutes ne négocient généralement pas avec les autres. Ils veulent le pouvoir et blâment les autres pour leurs actions.

Même si un adulte peut les amener à s’excuser, les brutes se vengeront souvent lorsque personne d’autre n’est présent. Il est donc essentiel de reconnaître la différence entre conflit et intimidation. N’oubliez pas que l’intimidateur est entièrement responsable de la situation et porte toute la responsabilité du changement.

Forcer une cible à participer à la résolution d’un conflit ou à une médiation n’est jamais une bonne idée. Il faut plutôt mettre en place un processus d’intervention qui garantisse la sécurité de l’élève victime de brimades.

Le tyran doit être discipliné. Les brutes doivent subir les conséquences de leur comportement. Il faut également leur dire que leurs choix sont inacceptables et ne seront pas tolérés.

De même, les victimes de brimades doivent être rassurées sur le fait qu’elles n’ont pas provoqué les brimades et qu’elles ne sont pas responsables. Travaillez avec elles pour les aider à surmonter les conséquences négatives des brimades. L’objectif est qu’elles retrouvent l’estime de soi.

A lire  8 raisons pour lesquelles les adolescents intimident les autres
Bouton retour en haut de la page