Crampes après la période : Que signifient ces crampes ?

En tant que femme, vous avez probablement pris l’habitude de faire face à vos crampes menstruelles habituelles – qui commencent généralement quelques jours avant l’arrivée de vos règles et disparaissent dans les deux ou trois jours qui suivent le début de vos règles.

Cependant, certaines femmes continuent à avoir des crampes après la fin de leurs règles en raison d’une affection comme l’endométriose. D’autres femmes, en particulier celles qui essaient de concevoir un enfant, peuvent ressentir des crampes inhabituelles en dehors de leurs règles en raison de l’ovulation ou de l’implantation.

Voici ce que les crampes après les règles peuvent signaler et ce qu’il faut faire pour y remédier.

Qu’est-ce que cela signifie si j’ai des crampes après mes règles ?

Les crampes qui persistent après la fin de vos règles, une condition appelée dysménorrhée secondaire, sont généralement causées par un trouble de la reproduction.

Si vous souffrez de dysménorrhée secondaire, les crampes commencent généralement juste avant le début de vos règles, deviennent plus intenses pendant celles-ci et peuvent continuer à se produire après la fin de celles-ci. Ce type de crampes peut commencer plus tard dans la vie et a tendance à s’aggraver avec le temps.

Si vous ressentez de nouvelles crampes au moment où vous prévoyez vos prochaines règles – surtout si vous essayez activement de concevoir un enfant – il se peut qu’un ovule fécondé soit implanté dans votre utérus. Et si vous ressentez fréquemment des douleurs abdominales en milieu de cycle pendant quelques minutes jusqu’à un jour ou deux, il peut s’agir de crampes d’ovulation.

Les crampes après la fin d’une période sont-elles normales ?

Des crampes après vos règles peuvent être le signe d’un trouble de la reproduction, c’est pourquoi il est utile d’en parler avec votre médecin.

Cela dit, elles sont aussi extrêmement fréquentes : plus de la moitié des femmes qui ont leurs règles éprouvent des douleurs menstruelles. Parmi les adolescentes et les jeunes femmes, on estime que 10 % d’entre elles souffrent également de dysménorrhée secondaire.

A lire  Infertilité secondaire: Faire face, conseils de gestion et de traitement

Qu’est-ce que cela signifie si j’ai des crampes une semaine après mes règles ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous pourriez ressentir des crampes inhabituelles une semaine environ après vos règles. Les crampes qui durent après la fin de vos règles ou les douleurs qui se produisent tout au long de votre cycle peuvent être liées à une affection comme l’endométriose ou les fibromes.

Plus rarement, les crampes qui apparaissent soudainement après vos règles pourraient être liées à l’ovulation ou à l’implantation d’un ovule fécondé dans la paroi de votre utérus.

Causes des crampes après la période

La douleur qui apparaît à mi-chemin de votre cycle pourrait l’être :

  • Douleur de l’ovulation : Une douleur qui se développe soudainement à mi-chemin de votre cycle (environ deux semaines après vos dernières règles) peut être un signe d’ovulation, c’est-à-dire lorsqu’un ovaire libère un ovule. Les crampes peuvent être aiguës ou sourde, et elles se produisent soit au milieu, soit sur un côté de votre abdomen inférieur ou de votre pelvis. Elles peuvent durer de quelques minutes à quelques jours.
  • Implantation : Si vous avez des crampes de type menstruel mais pas de règles, il peut s’agir de douleurs d’implantation. Ce type de crampes en dehors de vos règles peut se produire dès six jours et jusqu’à douze jours après l’ovulation. L’implantation se produit généralement juste avant la date prévue de vos règles et peut être accompagnée de légères taches. Mais si vous avez ovulé au début de votre cycle, c’est-à-dire juste après vos dernières règles, vous pourriez théoriquement éprouver des crampes d’implantation une semaine environ après vos règles.

Si vous ressentez des crampes qui commencent avec vos règles et se poursuivent après la fin de celles-ci, ou si vous avez des douleurs abdominales tout au long de votre cycle, il pourrait s’agir d’une dysménorrhée secondaire liée à :

  • Endométriose : L’endométriose est la cause la plus fréquente de dysménorrhée secondaire. Elle touche environ 10 à 15 % des femmes âgées de 15 à 44 ans. Elle survient lorsque les tissus qui tapissent normalement l’utérus se développent à l’extérieur de celui-ci (comme sur les trompes de Fallope ou les ovaires), où ils saignent à chaque cycle. Elle entraîne la formation de tissu cicatriciel qui peut provoquer des douleurs menstruelles débilitantes, des douleurs pelviennes chroniques et la stérilité.
  • Adénomyose : Lorsque la muqueuse de l’utérus se développe dans la paroi musculaire de l’utérus, vous pouvez avoir des règles douloureuses et des crampes après vos règles en raison de douleurs pelviennes chroniques.
  • Fibromes : Ces excroissances non cancéreuses se développent à partir des muscles utérins et peuvent se trouver à l’intérieur ou à l’extérieur de l’utérus ou dans la paroi utérine. Les fibromes surviennent généralement chez les femmes dans la trentaine et la quarantaine, bien qu’ils puissent apparaître à tout âge, et qu’ils provoquent des règles douloureuses et des douleurs pelviennes ternes ou aiguës qui peuvent survenir à tout moment du cycle.
  • Maladie inflammatoire pelvienne (MIP) : Infection bactérienne le plus souvent liée à une infection sexuellement transmissible non traitée, la salpingite commence dans l’utérus et peut se propager à d’autres organes reproducteurs, provoquant de fortes douleurs et des problèmes de grossesse.
A lire  Comment la chronologie de votre mucus cervical affecte l'ovulation et la grossesse

Comment se sentent les crampes après vos règles ?

Les crampes qui suivent vos règles peuvent ressembler à une douleur ou une pression douloureuse, parfois grave, dans l’abdomen ou le bassin.

Parmi les autres signes et symptômes de la dysménorrhée secondaire, on peut citer

  • Douleur dans le bas du dos, les hanches ou les jambes
  • Faiblesse
  • Maux de tête
  • Nausées
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Fatigue

Si vous avez des crampes dues à l’implantation, vous pourriez bientôt commencer à ressentir des signes précoces de grossesse comme des nausées et des seins sensibles.

Que faire en cas de crampes après vos règles ?

Vérifiez auprès de votre praticien. Les traitements qu’il vous proposera dépendent de la cause des crampes après vos règles et peuvent inclure

  • Les analgésiques peut contribuer à atténuer la gêne (parlez-en à votre médecin si vous essayez de concevoir un enfant, car certains analgésiques pris au moment de la conception ont été associés à un risque accru de fausse couche).
  • Pilules contraceptives ou des médicaments connus sous le nom d’agonistes libérant de la gonadotrophine sont parfois prescrits pour traiter la douleur associée à l’endométriose.
  • Embolisation de l’artère utérine est une procédure mini-invasive utilisée pour traiter les fibromes utérins.
  • Magnésium et vitamine B1 Les suppléments peuvent aider à soulager la dysménorrhée (c’est-à-dire les crampes menstruelles), bien que peu de recherches viennent étayer ces bienfaits.
  • Acupuncture s’est révélé assez efficace pour atténuer la dysménorrhée.
  • Exercice régulier peut contribuer à réduire l’intensité des crampes menstruelles.

Quand faut-il appeler le médecin pour des crampes après la fin de vos règles

Consultez votre médecin si vos crampes perturbent votre vie chaque mois ou si elles s’aggravent progressivement. Vérifiez également si vous commencez à avoir des crampes pour la première fois après l’âge de 25 ans.

A lire  Lorsque votre accès aux traitements de fertilité est limité

Si vous êtes enceinte, votre médecin peut effectuer des tests et vous aider à vous préparer à une grossesse en bonne santé. Et si vous souffrez d’une dysménorrhée secondaire liée à une affection comme l’endométriose ou les fibromes, il peut vous proposer des traitements pour traiter les causes sous-jacentes et aider à soulager la douleur.

Ne croyez pas qu’il vous suffit d’apprendre à vivre avec des crampes après vos règles. Il existe peut-être un traitement efficace pour réduire la gêne. Et il est toujours bon d’appeler votre praticien en cas de crampes et de douleurs abdominales inhabituelles, soudaines ou sévères.

Bouton retour en haut de la page