La méthode Montessori et les périodes d’apprentissage sensibles

La méthode Montessori est une approche de l’éducation des enfants dont la pionnière est Maria Montessori, la première femme médecin en Italie, qui a passé sa vie à étudier la façon dont les enfants apprennent. Si Montessori reste bien connue pour l’application pratique de ses idées dans les écoles Montessori du monde entier, elle a également développé une théorie du développement qui contribue à expliquer son approche de l’éducation de la petite enfance.

Key Takeaways : La méthode Montessori

  • La méthode Montessori est l’approche du docteur italien Maria Montessori en matière d’éducation de l’enfance. En plus de créer la méthode utilisée dans des milliers d’écoles qui portent son nom dans le monde, Montessori a exposé une importante théorie du développement de l’enfant.
  • La théorie de Montessori identifie quatre plans de développement qui indiquent ce que les enfants sont motivés à apprendre à chaque étape. Ces plans sont : l’esprit absorbant (naissance-6 ans), l’esprit de raisonnement (6-12 ans), la conscience sociale (12-18 ans) et la transition vers l’âge adulte (18-24 ans).
  • Entre la naissance et six ans, les enfants connaissent des « périodes sensibles » pour l’apprentissage de compétences spécifiques. Une fois qu’une période sensible est passée, elle ne se reproduit plus. Il est donc important que les adultes soutiennent l’enfant pendant chaque période.

Les plans de développement

La théorie de Montessori est née de son observation selon laquelle tous les enfants ont tendance à franchir les mêmes étapes de développement à peu près au même âge, indépendamment des différences culturelles. Les étapes physiques, comme marcher et parler, ont tendance à se produire à peu près au même moment dans le développement de l’enfant. Montessori a avancé qu’il y a des étapes psychologiques qui se produisent probablement en même temps que ces développements physiques et qui sont tout aussi importantes pour la croissance de l’enfant. Sa théorie du développement a cherché à étoffer ces phases de développement.

Montessori a décrit quatre plans de développement distincts qui se déroulent entre la petite enfance et le jeune adulte. Chaque plan implique des changements spécifiques, à la fois physiques et psychologiques, et nécessite donc des modifications de l’environnement éducatif pour qu’un apprentissage optimal puisse avoir lieu.

L’esprit absorbant (de la naissance à 6 ans)

Au cours du premier plan de développement, les enfants ont ce que Montessori appelait un « esprit absorbant ». Ils absorbent constamment et avec empressement les informations de tout et de tous ceux qui les entourent, et ils apprennent naturellement et sans effort.

A lire  Quel est l'effet de la simple exposition en psychologie ?

Montessori a divisé cet avion en deux phases. La première phase, qui se produit entre la naissance et l’âge de 3 ans, est appelée la phase inconsciente. Comme son nom l’indique, pendant cette période, les enfants absorbent inconsciemment des informations. Ils apprennent par imitation et, ce faisant, développent des compétences de base.

La deuxième phase, qui se produit entre 3 et 6 ans, est appelée la phase consciente. Les enfants conservent leur esprit absorbant pendant cette période, mais ils deviennent plus conscients et dirigés dans les expériences qu’ils recherchent. Ils sont motivés à développer leurs compétences et veulent être capables de faire leurs propres choix et de faire les choses eux-mêmes.

Le plan de développement de l’esprit absorbant est également caractérisé par ce que Montessori appelait les périodes sensibles. Les périodes sensibles sont des points optimaux du développement pour la maîtrise de certaines tâches. Nous aborderons les périodes sensibles plus en détail dans la section suivante.

La majorité des écoles Montessori proposent des programmes pour les enfants au stade conscient du plan de développement de l’esprit absorbant. Afin de soutenir ce stade, les salles de classe Montessori laissent les enfants explorer librement pendant des blocs de temps ininterrompus afin que les enfants puissent apprendre autant qu’ils le souhaitent sans être freinés par l’enseignant. Chaque salle de classe comprend une pléthore de matériel d’apprentissage bien organisé et attrayant pour l’enfant. L’enseignant peut les guider dans leur choix d’apprentissage, mais c’est l’enfant qui décide en fin de compte du matériel qu’il veut utiliser. L’enfant est donc responsable de son propre apprentissage.

L’esprit de raisonnement (6 à 12 ans)

Vers l’âge de six ans, les enfants sortent du plan de développement de l’esprit absorbant et ont terminé les périodes sensibles. À ce stade, ils deviennent plus orientés vers le groupe, plus imaginatifs et plus philosophiques. Ils sont maintenant capables de penser de manière plus abstraite et plus logique. En conséquence, ils commencent à réfléchir à des questions morales et à envisager le rôle qu’ils pourraient jouer dans la société. En outre, les enfants de ce niveau sont intéressés par l’apprentissage de sujets pratiques tels que les mathématiques, les sciences et l’histoire.

Les écoles Montessori soutiennent les enfants à ce stade avec des classes multi-âges qui leur permettent de se développer socialement en travaillant ensemble et en encadrant les plus jeunes élèves. La classe comprend également du matériel sur les sujets pratiques qui intéressent les enfants de cette tranche d’âge. Bien qu’ils aient pu s’intéresser à ces sujets plus tôt, à ce stade, l’instructeur préparé peut les guider vers du matériel soigneusement préparé qui leur permettra de plonger plus profondément dans les mathématiques, les sciences, l’histoire et d’autres sujets qui peuvent les intéresser.

A lire  Qu'est-ce que la théorie de l'émotion au canon ? Définition et vue d'ensemble

Développement de la conscience sociale (12 à 18 ans)

L’adolescence est marquée par des bouleversements à la fois physiques et psychologiques au moment où l’enfant passe par la puberté et le passage de la sécurité de la vie familiale à l’indépendance de la vie dans la société en général. En raison de ces immenses changements, Montessori pensait que les enfants de ce plan n’ont plus l’énergie qu’ils avaient auparavant pour se consacrer à leurs études. Elle a donc proposé que l’apprentissage à ce stade ne mette pas l’accent sur la scolarité. Elle a plutôt suggéré qu’il devrait être lié à des compétences qui prépareront l’adolescent à la transition vers le monde des adultes.

Montessori n’a jamais développé un programme éducatif pratique pour soutenir ce plan de développement. Cependant, elle a suggéré qu’à l’école, les adolescents devraient être encouragés à travailler ensemble sur des tâches telles que la préparation des repas, la construction de meubles et la confection de vêtements. De tels projets apprennent aux enfants de ce plan à travailler avec les autres et à devenir indépendants.

Passage à l’âge adulte (18 à 24 ans)

Le dernier plan de développement spécifié par Montessori a eu lieu au début de l’âge adulte, lorsque l’individu explore ses options de carrière, choisit un chemin et commence une carrière. Les personnes qui font des choix de carrière satisfaisants et agréables à ce stade ont réussi à acquérir les ressources nécessaires pour le faire aux plans de développement précédents.

Périodes sensibles

Comme mentionné ci-dessus, le premier plan de développement est marqué par des périodes sensibles pour l’acquisition de compétences spécifiques. Pendant une période sensible, l’enfant est particulièrement motivé pour acquérir une capacité spécifique et travaille dur pour y parvenir. Montessori a dit que les périodes sensibles se produisent naturellement dans le développement de chaque enfant. Une fois qu’une période sensible est passée, elle ne se reproduit plus. Il est donc important que les parents et les autres adultes soutiennent l’enfant pendant chaque période, sinon cela aura un impact négatif sur son développement.

A lire  Fondateur de l'approche humaniste de la psychologie

Montessori a précisé plusieurs périodes sensibles dont :

  • Période sensible pour l’ordre – Pendant les trois premières années de leur vie, les enfants ont un fort désir d’ordre. Une fois qu’ils sont capables de se déplacer de manière autonome, ils maintiennent l’ordre dans leur environnement, en replaçant tout objet qui n’est pas à sa place.
  • Période sensible pour les petits objets – Vers l’âge de 12 mois, les enfants s’intéressent aux petits objets et commencent à remarquer les petits détails qui échappent aux adultes. Alors que les images destinées aux enfants comportent généralement des couleurs vives et de grands objets, Montessori a observé qu’à ce stade, les enfants prêtent davantage attention aux objets de fond ou aux petits éléments. Ce changement d’attention représente un développement des capacités mentales des enfants.
  • Période sensible pour la marche – À partir d’environ un an, les enfants se concentrent sur l’apprentissage de la marche. Montessori a suggéré aux éducateurs de faire tout ce qui est nécessaire pour soutenir les enfants dans leur apprentissage. Une fois que les enfants apprennent à marcher, ils ne se contentent pas de marcher pour se rendre quelque part, ils marchent pour continuer à affiner leurs capacités.
  • Période sensible pour le langage – Dès les premiers mois de la vie et jusqu’à environ 3 ans, les enfants sont capables d’absorber inconsciemment les mots et la grammaire de la langue parlée dans leur environnement. Pendant cette période, les enfants passent du babillage à la prononciation de mots isolés, puis à l’assemblage de phrases de deux mots et enfin à des phrases plus complexes. Entre 3 et 6 ans, les enfants sont encore dans une période sensible pour le langage mais sont maintenant consciemment motivés pour apprendre des structures grammaticales nouvelles et différentes.

Les idées de Montessori sur les périodes sensibles se reflètent clairement dans l’accent mis par la méthode Montessori sur l’apprentissage pratique et autodirigé. Dans les salles de classe Montessori, un enseignant joue le rôle de guide tandis que l’enfant dirige. L’enseignant connaît bien les périodes sensibles et sait donc quand il faut présenter à chaque enfant du matériel et des idées spécifiques pour soutenir sa période sensible actuelle. Cela correspond aux idées de Montessori, qui considère que l’enfant est naturellement motivé pour apprendre.

Sources

Bouton retour en haut de la page