Le sujet des études sociales pour vos enfants

Les sciences, les mathématiques, les arts du langage et les études sociales constituent le tronc commun des élèves de l’école primaire. De ces quatre matières, les études sociales sont probablement les plus mal comprises. Beaucoup de gens l’interprètent comme signifiant géographie et histoire, mais c’est en fait beaucoup plus que cela.

En 2010, le Conseil national pour les études sociales, une association du Maryland fondée en 1921, a publié un cadre d’enseignement actualisé qui renforce les 10 thèmes qui constituent un programme efficace d’études sociales.

Culture

L’étude de la culture implique l’examen des croyances, des valeurs, des comportements et des langues de différents groupes, tant contemporains qu’historiques. Les étudiants ne se contentent pas de comparer les groupes entre eux sur le plan culturel, mais examinent également comment ils adaptent et assimilent leurs croyances. Ce thème d’études sociales intègre l’histoire, l’anthropologie, la géographie et la sociologie.

Temps, continuité et changement

L’étude du temps, de la continuité et du changement implique l’évaluation de la manière dont certains événements modifient l’expérience humaine au fil du temps. Les élèves étudieront comment l’histoire a façonné l’environnement social, économique et politique d’une époque spécifique et comment ces changements ont donné naissance à l’environnement actuel.

Personnes, lieux et environnements

L’étude des personnes, des lieux et des environnements implique un examen de la manière dont les modèles climatiques, la géographie et les ressources naturelles façonnent la société. Elle examine comment ces forces fixes ou changeantes influencent tout, de l’immigration et des lois à l’économie et aux politiques commerciales.

Développement individuel et identité

L’étude du développement et de l’identité des individus examine comment l’identité personnelle est façonnée par les normes sociales et les institutions auxquelles une personne est exposée. Elle intègre la psychologie, la sociologie et l’anthropologie et examine les diverses façons dont les gens réagissent à ces influences.

Individus, groupes et institutions

L’étude des individus, des groupes et des institutions permet d’évaluer comment les institutions sociales, religieuses et politiques forment les systèmes de croyances de leurs membres. Inversement, elle examine comment ces institutions peuvent être influencées par les changements d’attitudes, de communications et d’événements sociaux.

Pouvoir, autorité et gouvernance

L’étude du pouvoir, de l’autorité et de la gouvernance fait référence à la manière dont les gouvernements interprètent et appliquent les lois. Elle examine tous les aspects de la compétence civique et la manière dont les droits des citoyens peuvent être soit protégés, soit subvertis.

Production, distribution et consommation

L’étude de la production, de la distribution et de la consommation implique l’exploration de la manière dont les systèmes d’échange et de commerce influencent la valeur et la consommation des biens. Elle met également en évidence la manière dont les changements de ressources peuvent affecter la politique économique ou stimuler l’investissement dans la technologie et l’innovation.

Science, technologie et société

L’étude de la science, de la technologie et de la société examine comment les percées scientifiques ou technologiques modifient les comportements et les attitudes d’une culture. Elle retrace, entre autres, la manière dont la mondialisation croissante a eu (et continue d’avoir) un impact sur la politique, la culture, la langue, le droit, l’économie et même la religion.

Connexions mondiales

L’étude des connexions mondiales explore la manière dont l’information a été diffusée au public au cours des générations. Elle examine non seulement comment l’accès accru à l’information remodèle les normes sociales et politiques, mais aussi comment il peut modifier la manière dont les gens consomment, distillent ou déforment l’information.

Idéaux et pratiques civiques

L’étude des idéaux et pratiques civiques explore les moyens par lesquels le gouvernement peut soit encourager, soit décourager la participation de ses citoyens à la société civile. Cela inclut, entre autres, la participation active au vote et l’acceptation de la liberté d’expression dans le cadre de la démocratie représentative.

Bouton retour en haut de la page