Que faut-il savoir sur les règles relatives à la garde conjointe des enfants

La garde conjointe désigne la garde physique et/ou juridique partagée d’un ou de plusieurs enfants après la séparation ou le divorce des parents. Dans ce cas, les parents partagent les responsabilités quotidiennes de l’éducation des enfants, y compris les obligations financières. Par conséquent, il est important que les parents comprennent l’impact des accords de garde conjointe sur le montant de la pension alimentaire pour enfants qu’ils reçoivent ou qu’ils doivent payer. Un avocat spécialisé dans la garde des enfants peut vous aider à résoudre ces questions.

Si la détermination de la garde légale ne joue pas nécessairement un rôle dans le calcul de la pension alimentaire, les accords de garde physique le font généralement. En fait, le nombre de nuits que les enfants passent avec chaque parent est un facteur important dans la répartition de la pension alimentaire.

La loi sur les normes en matière de pensions alimentaires pour enfants

Les obligations alimentaires envers les enfants sont régies par la loi de 2008 sur les normes relatives aux pensions alimentaires pour enfants (Child Support Standards Act, CSSA), un ensemble de lois qui servent de formule pour déterminer les obligations alimentaires envers les enfants. La CSSA ne précise toutefois pas le montant dû par chaque parent ni la manière dont les questions de garde conjointe des enfants doivent être traitées.

Au lieu de cela, les tribunaux individuels déterminent la responsabilité de chaque parent en matière d’aliments envers les enfants sur la base du droit national applicable. Les règles de chaque État varient beaucoup et dépendent de nombreux facteurs, tels que les lois locales, le revenu de chaque parent, le temps que les enfants passent avec chaque parent (souvent en fonction du nombre de nuits passées dans l’un ou l’autre foyer) et les besoins spécifiques des enfants.

La CSSA exige qu’un tribunal ordonne à un parent qui n’a pas de responsabilités quotidiennes envers un enfant de payer une part de la pension alimentaire en fonction de certaines variables, telles que le revenu, le nombre d’autres enfants et la garde de nuit. Chaque État suit une formule différente pour déterminer les obligations alimentaires, mais le temps qu’un enfant passe avec chaque parent est toujours une considération cruciale.

A lire :  Ce que les pères doivent savoir sur les pensions alimentaires pour enfants

La majorité des États allouent les pensions alimentaires pour enfants en utilisant le modèle de partage des revenus, qui attribue un pourcentage de responsabilité à chaque parent en fonction de son revenu et de la répartition de la garde physique, ou le modèle de pourcentage des revenus, qui formule les pensions alimentaires en utilisant un pourcentage fixe du revenu du parent n’ayant pas la garde. D’autres États utilisent des méthodes hybrides pour déterminer les montants dus.

Si les parents se partagent la garde physique d’un enfant à parts égales, un tribunal ne peut pas ordonner à l’un ou l’autre parent de payer une pension alimentaire, mais ce n’est pas toujours le cas. Le revenu des deux parents est également un facteur déterminant.

Les facteurs de garde conjointe dans les pensions alimentaires pour enfants

Lorsque les parents se partagent la garde physique à parts égales, les États prennent souvent l’obligation alimentaire envers les enfants (déterminée par la formule de calcul de la pension alimentaire de l’État applicable) et la divisent en deux, ce qui permet d’obtenir un montant approprié.

Par exemple, disons qu’une pension alimentaire pour un parent particulier a été fixée à 300 $ par mois, en fonction des revenus des deux parents et d’autres facteurs financiers. Si ce parent avait la garde physique de son enfant à 50 %, son paiement tomberait à 150 dollars par mois. Dans ce cas, ils devraient toujours une certaine pension alimentaire pour aider à maintenir la vie familiale de l’enfant avec l’autre parent, même s’ils se partagent la garde physique de manière égale.

Dans certains cas, après la reconnaissance de l’obligation alimentaire totale, le parent qui a le revenu le plus élevé, et la part la plus importante de l’obligation alimentaire qui en résulte, peut être considéré comme le « parent non gardien », et devra donc payer cette part à l’autre parent, à moins que la formule ne donne un résultat jugé inéquitable par le tribunal. Dans ce cas, le tribunal peut, à sa discrétion, ordonner un nouveau montant de pension alimentaire pour enfant qui serait équitable pour les deux parents. Les tribunaux ont le pouvoir discrétionnaire de modifier la pension alimentaire pour enfants en fonction des circonstances particulières de chaque famille.

A lire :  Quel est l'impact du remariage sur les pensions alimentaires pour enfants ?

Autres facteurs pris en considération

  • La capacité de chaque parent à maintenir un logement séparé pour l’enfant
  • Les frais financiers extraordinaires qui découlent de l’accord de garde conjointe, tels que les frais supplémentaires de garde d’enfants, les vêtements ou les frais de voyage

Accords de garde conjointe d’enfants entre parents

Certains parents négocient un accord oral qui leur permet d’éviter de payer une pension alimentaire au parent gardien lorsque l’enfant n’est pas sous leur garde (par exemple, si un enfant passe un été avec un parent non gardien). En outre, certains accords écrits traitent spécifiquement du moment où la pension alimentaire est payée et de celui où elle n’a pas à être payée. Plus la relation parentale est amicale, plus ces accords ont tendance à être souples. Les avocats peuvent également vous aider à négocier divers accords qui traiteront de toutes les situations spécifiques qui sont pertinentes pour votre obligation alimentaire envers les enfants.

Toutefois, certains États n’autorisent pas la cessation des aliments dans de nombreuses circonstances, même lorsque les enfants sont en visite ou sous la garde du parent qui verse les aliments. L’une des principales raisons de cette situation est que les besoins permanents de l’enfant, tels que les activités extrascolaires, les honoraires du médecin et le logement, devront être payés même si l’enfant n’est pas avec ce parent.

Pourquoi une pension alimentaire est-elle nécessaire lorsque vous partagez la garde des enfants ?

Les pensions alimentaires pour enfants permettent généralement une adaptation, une continuité et une stabilité financière plus faciles pour les enfants, ce qui rend la vie moins stressante pour toutes les personnes concernées. Pour les enfants, en particulier, les paiements peuvent avoir un impact positif sur leur bien-être, leurs résultats scolaires, leur sentiment de sécurité et leur adaptation sociale globale. Ce ne sont là que quelques-uns des facteurs pour lesquels un parent peut avoir besoin de continuer à verser une pension alimentaire dans le cadre d’une garde conjointe.

A lire :  Comment obtenir la garde exclusive de vos enfants

Le principe primordial est que les enfants du divorce ont droit au même niveau de soutien financier que celui dont ils bénéficiaient lorsque leurs parents étaient mariés. Les accords sur les pensions alimentaires pour enfants garantissent ce principe. Dans la mesure du possible, les deux parents doivent s’efforcer de parvenir à un accord concernant la pension alimentaire et la garde des enfants qu’ils jugent tous deux équitable. Souvent, l’aide d’avocats ou de médiateurs accélérera ce processus et permettra de maintenir les négociations sur des questions pratiques plutôt que sur les retombées émotionnelles souvent lourdes du divorce.

Les parents peuvent élaborer conjointement un plan parental pour suivre les dépenses et maintenir une communication ouverte lorsque ou si plus d’argent devient nécessaire. Si les parents ne sont pas en mesure de communiquer efficacement, le tribunal peut prendre une décision concernant le paiement d’une pension alimentaire appropriée et tout ajustement nécessaire des accords de garde conjointe. S’il y a un changement de circonstances (par exemple, une perte d’emploi ou une crise médicale), la personne qui verse la pension alimentaire pour enfants peut demander une modification. Il est essentiel que les parents puissent se concentrer sur ce qui est le mieux pour leurs enfants, car ils ont plus de chances de trouver des arrangements qui leur conviennent à tous les deux.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension!