Qu’est-ce que l’Uncanny Valley ?

Qu’est-ce que La vallée dérangeante ou vallée de l’étrange (Uncanny Valley) ?

Les androïdes, les avatars et les animations visent un réalisme extrême mais se retrouvent pris dans un abîme inquiétant que l’on a surnommé la vallée mystérieuse. Ils sont extrêmement réalistes et réalistes – mais quand on les examine, on s’aperçoit qu’ils ne sont pas tout à fait humains. Lorsqu’une représentation robotique ou animée se trouve dans cette « vallée », les gens ont tendance à ressentir un sentiment de malaise, d’étrangeté, de dégoût ou d’effroi.

L’étrange vallée est un terme utilisé pour décrire la relation entre l’apparence humaine d’un objet robotique et la réponse émotionnelle qu’il suscite. Dans ce phénomène, les gens ressentent un malaise, voire une répulsion, en réponse à des robots humanoïdes très réalistes.

Vous avez probablement déjà ressenti cette sensation, peut-être en regardant un film d’animation en images de synthèse ou en jouant à un jeu vidéo. L’humain animé peut sembler presque réel, mais ce léger abîme entre l’apparence « presque humaine » et « pleinement humaine » vous laisse un sentiment d’inconfort, voire de répulsion.

Ce phénomène a des implications dans le domaine de la robotique et de l’intelligence artificielle. Les appareils et les avatars en ligne conçus pour imiter le contact humain peuvent en fait finir par aliéner les personnes qui utilisent ces outils.

Origines

Le terme a été inventé et décrit pour la première fois par le roboticien japonais Masahiro Mori dans un article publié en 1970. Dans son travail, Mori notait que les gens trouvaient ses robots plus attrayants s’ils avaient l’air plus humains. Si les gens trouvaient ses robots plus attrayants plus ils paraissaient humains, cela ne fonctionnait que jusqu’à un certain point.

Lorsque les robots apparaissent proches mais pas tout à fait humains, les gens ont tendance à se sentir mal à l’aise ou même dégoûtés. Une fois que la vallée mystérieuse a été atteinte, les gens commencent à se sentir mal à l’aise, dérangés et parfois effrayés.

« J’ai remarqué qu’en grimpant vers le but de faire apparaître les robots comme des êtres humains, notre affinité pour eux augmente jusqu’à ce que nous arrivions dans une vallée, que j’appelle la vallée mystérieuse », a expliqué Mori dans son article fondateur sur le sujet.

Mori a utilisé un certain nombre d’exemples pour clarifier cette idée. Un robot industriel a peu de ressemblance avec l’homme et génère donc peu d’affinités chez les observateurs. Un robot jouet, en revanche, a une apparence plus humaine et a tendance à être plus attrayant. Une main prothétique, a-t-il noté, a tendance à se trouver dans cette vallée étrange – elle peut être très réaliste tout en générant des sentiments de malaise.

Exemples

L’étrange vallée a été observée dans divers contextes, des robots très réalistes aux personnages de jeux vidéo. Certains des exemples les plus connus de la vallée mystérieuse peuvent être vus sur film. Parmi ceux-ci, on peut citer

Final Fantasy

Le film Final Fantasy : The Spirits Within, sorti en 2001, présentait certaines des animations CGI les plus réalistes jamais utilisées à l’époque. Malgré les efforts déployés pour faire apparaître les personnages animés comme super-réalistes, le film a été un échec. L’échec commercial du film au box-office est souvent attribué à l’étrange vallée. Pour dire les choses simplement, les gens ne voulaient pas regarder le film parce qu’ils trouvaient l’animation dérangeante.

Shrek

Les premières projections tests du film Shrek ont suscité des sentiments d’anxiété inattendus chez les enfants en réaction au personnage de la princesse Fiona. Elle était tout simplement trop réaliste, ce qui provoquait chez les enfants un sentiment de nervosité et même d’effroi, beaucoup d’entre eux pleurant chaque fois qu’elle apparaissait à l’écran.

Sur la base des réponses et des commentaires, les cinéastes ont modifié son apparence avant la sortie du film en salle pour lui donner un aspect plus caricatural afin d’éviter l’effet de vallée inquiétant.

A lire  Hello world!

Chats

L’adaptation cinématographique de Cats en 2019 mettait en scène des félins humanoïdes que beaucoup de gens trouvaient inquiétants. Si certains ont trouvé l’effet humoristique, d’autres ont déclaré se sentir carrément révoltés. Sur les médias sociaux, de nombreux spectateurs ont décrit le film comme bizarre, effrayant et même cauchemardesque.

Le fait que le film repose si fortement sur le mouvement a peut-être aussi joué un rôle dans la réaction du public. Mori a proposé que l’ajout de mouvement peut amplifier l’effet de vallée étrange, et dans ce cas, le film inclut à la fois des mouvements humains et des mouvements de chat qui servent à confondre davantage le spectateur.

Dans ces exemples et dans d’autres, le fait d’être proche de l’apparence humaine ne produit pas d’affinité avec les personnages chez les spectateurs. Lorsque les personnages tombent dans la vallée mystérieuse, les gens les perçoivent plutôt comme froids, vides et sans âme.

Explications possibles

Un certain nombre d’explications ont été proposées pour expliquer pourquoi les gens ressentent l’effet de la vallée étrange, mais aucun consensus clair ne s’est dégagé. Certaines théories suggèrent que le phénomène est biologique, tandis que d’autres suggèrent qu’il y a aussi des explications culturelles. Voici quelques facteurs qui pourraient jouer un rôle.

Ambiguïté

Un document de 2016 suggère que la sensation d’être « effrayé » est souvent causée par un sentiment d’ambiguïté. Lorsque nous voyons des choses qui sont presque mais pas tout à fait humaines, cela crée une tension qui est désagréable.

De tels effets sont parfois exploités pour accentuer l’horreur ou la peur dans les films. Les films d’horreur, par exemple, infusent souvent des caractéristiques humaines dans des entités non humaines, notamment des poupées (Annabelle) et des clowns (It), pour terrifier le public.

Éléments inadaptés

Des recherches ont également montré que les gens ont tendance à être perturbés lorsque des éléments qui ne se produisent normalement pas ensemble sont combinés. Par exemple, un article publié en 2011 a montré que si les gens ne sont pas perturbés par les robots à voix de « robot » ou les personnes à voix humaine, ils se sentent par contre effrayés par les robots à voix humaine.

Cet effet ne se limite pas aux robots, mais peut également être observé dans les animations informatiques mettant en scène des personnes et des animaux.

Incohérence

Même dans les représentations très réalistes, les gens sont capables de repérer les plus petites incohérences d’un robot ou d’un humanoïde animé. Même des divergences relativement mineures peuvent faire passer un personnage d’un état de vie à un état d’étonnement.

Dans l’un des premiers exemples de Mori, un personnage robotique était soudain considéré comme inimitable et effrayant lorsqu’il souriait un peu trop lentement.

Réponse de survie

Mori et d’autres ont suggéré que la vallée mystérieuse est une réponse aversive et évoluée aux menaces potentielles de mort et de maladie. Parce que quelque chose ressemble à un être humain mais n’est pas tout à fait réel, cela peut évoquer la même réaction que les gens ressentent lorsqu’ils rencontrent quelque chose qui est mort ou mourant.

Catégorie Incertitude

Les théories suggèrent également que cette étrange vallée pourrait exister en raison de la difficulté à déterminer à quelle catégorie appartient une entité, notamment si une figure est un humain vivant ou un modèle tridimensionnel généré par ordinateur. L’humain et le non-humain représentent deux catégories distinctes et mutuellement exclusives.

Ainsi, lorsqu’une chose approche d’un point où elle semble passer de l’une à l’autre, elle peut déclencher des sentiments de dissonance cognitive. Lorsque les gens ont des croyances contradictoires, ils ont tendance à éprouver des sentiments de malaise psychologique.

A lire  Dynamovolition Matériau en nylon souple Filtre à café Siphon Pot Filtre Tissu Haute qualité Machine à siphon Siphon Cafetière Filtres Outils - Beige

Dans ce cas, il existe un conflit entre la croyance qu’une entité est humaine et la croyance qu’elle n’est pas humaine. Une chose qui semble humaine peut brusquement apparaître comme non humaine, ou peut même se déplacer dans un sens ou dans l’autre lorsque le spectateur l’observe.

La représentation artificielle est suffisamment réaliste pour vous faire croire qu’elle est vivante, mais elle est juste assez éloignée de la réalité pour se heurter à vos attentes sur la façon dont une personne vivante se comporterait.

Ce décalage entre ce que vous voyez et vos attentes peut vous faire sentir ambivalent, voire menacé. En d’autres termes, cela vous donne la chair de poule.

Recherche

Si Mori a proposé cette théorie pour la première fois en 1970, les recherches empiriques formelles n’ont commencé qu’au milieu des années 2000. Certaines recherches ont soutenu l’existence de la vallée, bien que les conclusions sur le comment et le pourquoi soient mitigées.

Probabilité et étrangeté

Une étude réalisée en 2013 a examiné la relation entre la ressemblance et la bizarrerie et a trouvé des preuves de l’existence de cette étrange vallée. Les chercheurs ont découvert qu’il y avait une relation linéaire entre la ressemblance et la bizarrerie lorsqu’on manipule les proportions du visage et le réalisme.

Réponses des enfants

Une étude de 2014 a révélé que les enfants âgés de 9 à 11 ans étaient également enclins à éprouver des sentiments de malaise en réponse à des personnages virtuels ressemblant à des êtres humains.

Les personnages virtuels de type humain étaient considérés comme étant plus étranges et moins amicaux. Il est intéressant de noter que ces sentiments de malaise étaient plus prononcés dans les cas où les personnages n’avaient pas d’expression faciale supérieure. Les expressions faciales effrayées étaient également plus susceptibles d’être perçues comme étranges.

Autres noms

Alors que certaines recherches ont soutenu l’hypothèse initiale de Mori, d’autres ont caractérisé le phénomène comme étant plus une falaise ou un mur qu’une vallée. En d’autres termes, plutôt que de s’élever jusqu’à l’autre côté de cette vallée, la sympathie peut simplement diminuer lorsqu’un robot atteint un certain degré de réalisme.

Peut-on l’éviter ?

Et tout le monde ne s’accorde pas à dire que la vallée elle-même existe vraiment. Par exemple, l’une des premières enquêtes scientifiques sur le phénomène a été menée en 2005 et a conclu que le sentiment d’étrangeté que ressentent les gens est davantage lié à un mauvais design et à une mauvaise esthétique, ce qui peut se produire à n’importe quel niveau de réalisme.

Bien que les gens ressentent certainement un sentiment d’étrangeté dans certains cas, la recherche a proposé que la vallée puisse être surmontée grâce à une bonne conception.

Implications

Cette étrange vallée a de nombreuses implications dans divers domaines. Parmi celles-ci, on peut citer

Robotique

Comme les gens s’appuient de plus en plus sur la technologie robotique, il est important de concevoir des dispositifs qui ne créent pas de malaise ou de méfiance. Cela est particulièrement vrai pour le développement de technologies d’assistance conçues pour aider les personnes handicapées à effectuer des tâches et à interagir avec leur environnement.

Les gens sont plus susceptibles d’être réceptifs à des dessins qui sont à la fois utiles et attrayants. Les dessins et modèles qui tombent dans la vallée mystérieuse sont susceptibles d’être mal reçus et moins souvent utilisés.

Avatars numériques

Ces représentations sont utilisées dans un certain nombre de domaines, notamment le service à la clientèle en ligne et la thérapie en ligne. Dans le domaine de la thérapie en ligne, les représentations numériques sont souvent utilisées pour faciliter la communication en ligne entre les thérapeutes et les clients, en particulier dans les situations qui impliquent un chat en ligne ou une communication par courriel.

A lire  Dynamovolition Matériau en nylon souple Filtre à café Siphon Pot Filtre Tissu Haute qualité Machine à siphon Siphon Cafetière Filtres Outils - Beige

Lorsqu’ils sont utilisés efficacement, les avatars peuvent contribuer à promouvoir la relation thérapeutique, mais des représentations trop réalistes peuvent interférer avec le processus.

Par exemple, une étude a révélé que les robots qui ont l’air trop humains sont souvent considérés comme étant non seulement moins sympathiques mais aussi moins dignes de confiance, ce qui poserait des problèmes considérables dans un contexte thérapeutique puisque la confiance est si importante pour le succès du traitement.

Film

Comme les films à succès s’appuient de plus en plus sur les effets CGI, les cinéastes ont continué à travailler au développement d’animations réalistes générées par ordinateur qui s’intègrent parfaitement et ne provoquent pas la vallée mystérieuse.

Alors que de nombreux films d’animation sont souvent critiqués pour leurs représentations irréalistes de la forme humaine, ces dessins mettant en scène des yeux trop grands et d’autres traits dramatiquement exagérés, il s’agit souvent d’une stratégie intentionnelle pour éviter la vallée inquiétante.

Conception de jeux

L’étrange vallée peut également avoir un impact sur la façon dont les joueurs réagissent aux personnages réalistes des jeux vidéo. Dans certains cas, les concepteurs peuvent en fait profiter de la vallée mystérieuse pour créer un sentiment de dyspathie à l’égard de personnages méchants.

Éviter la vallée étrange

Comme les robots prennent de plus en plus d’importance dans la vie quotidienne, les chercheurs et les concepteurs s’intéressent à trouver des moyens de créer des outils qui ne tomberont pas dans l’étrange vallée. Cela peut impliquer de rendre les dispositifs robotiques encore plus réalistes afin qu’ils se déplacent au-delà de cette vallée et paraissent plus sympathiques.

Les chercheurs ont également proposé un certain nombre de principes de conception qui pourraient aider les animateurs et les roboticiens à créer des effets étonnants. Il s’agit notamment de

  • Faire correspondre les proportions humaines à des textures réalistes
  • Ne pas mélanger les éléments non humains et humains
  • Veiller à ce que les comportements, l’apparence et les capacités ne s’opposent pas

Une autre approche consiste à créer des outils ou des dispositifs qui ne cherchent tout simplement pas à imiter une apparence humaine. En s’appuyant sur une conception non humaine, le dispositif peut être plus attrayant sans courir le risque d’aliéner ou même de révolter ceux qui interagissent avec les dispositifs robotiques.

Dans une interview accordée à Wired, Mori déclare que s’il est possible de jeter un pont sur cette étrange vallée, il ne voit pas l’intérêt d’essayer. Il préconise plutôt de concevoir des choses qui s’arrêtent avant d’atteindre le point d’étrangeté.

Note

Il reste encore beaucoup de recherches à faire sur le phénomène de l’étrange vallée, donc plus d’informations sur celle-ci, sur les raisons de son existence et sur les moyens de la surmonter émergeront certainement avec le temps. Mori lui-même a déclaré dans une interview avec IEEE Spectrum que son observation initiale se voulait plus une ligne directrice pour les concepteurs qu’une déclaration scientifique.

Au fur et à mesure des progrès technologiques, il est possible que les robots et les animations numériques deviennent si incroyablement réalistes qu’ils se fondent simplement dans la réalité pour que les gens ne ressentent pas d’inconfort ou d’anxiété. Pour l’instant, les robots, les avatars numériques et les animations en ligne vont continuer à faire partie de la vie quotidienne, il est donc important que les concepteurs tiennent compte de la réaction émotionnelle du public.

Bouton retour en haut de la page