Un Amérindien a-t-il voyagé avec les Vikings et est-il arrivé en Islande des siècles avant le départ de Christophe Colomb ?

Les scientifiques ont cherché des réponses aux énigmes de l’histoire en passant au crible le code génétique de certains Islandais. Ils ont cherché à savoir si une Amérindienne du Nouveau Monde avait accompagné les Vikings en Europe, cinq siècles avant que Colomb ne revienne en Espagne avec des Amérindiens.

Les récits historiques et les découvertes archéologiques montrent que les Vikings ont établi leurs premières colonies sur les côtes de l’Amérique du Nord juste avant 1000 après J.-C. Mais ce que l’on ne sait pas avec certitude, c’est comment une famille d’Islandais en est venue à avoir une constitution génétique qui comprend un marqueur surprenant datant de 1000 après J.-C. – un marqueur que l’on trouve surtout chez les Amérindiens.

En 2010, il a été rapporté que les premiers Amérindiens sont arrivés sur le continent européen vers le 11ème siècle. L’étude, menée par deCODE Genetics, un laboratoire de recherche sur le génome de renommée mondiale situé en Islande, a découvert un gène unique qui n’était présent que dans quatre lignées familiales distinctes. La lignée d’ADN, qui a été baptisée C1e, est mitochondriale, ce qui signifie que les gènes ont été introduits par une femme et transmis par son intermédiaire. En se basant sur les preuves de l’ADN, il a été suggéré qu’un Amérindien, (volontairement ou involontairement) a accompagné les Vikings lors de leur retour en Islande. La femme a survécu au voyage à travers la mer, et a ensuite eu des enfants dans sa nouvelle maison. À ce jour, 80 Islandais possèdent le gène distinct transmis par cette femme.

Psssst ici:  D'anciens outils en pierre trouvés sur Sulawesi, mais celui qui les a fabriqués reste un mystère

PLUS

Néanmoins, il existe une autre explication à la présence de la C1e chez ces 80 Islandais. Il est possible que les gènes amérindiens soient apparus en Islande après la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb. Il a été suggéré qu’une femme amérindienne pourrait avoir été ramenée en Europe continentale par des explorateurs européens, qui ont ensuite trouvé son chemin vers l’Islande. Les chercheurs estiment cependant que ce scénario est peu probable, étant donné que l’Islande était alors assez isolée.

Néanmoins, la seule façon d’éliminer efficacement cette possibilité est que les scientifiques trouvent les restes d’un Islandais précolombien dont on peut analyser les gènes et montrer qu’ils contiennent la lignée C1e.

La carte de Skálholt réalisée par l'enseignant islandais Sigurd Stefansson en 1570. Helleland (

La carte de Skálholt réalisée par l’enseignant islandais Sigurd Stefansson en 1570. Helleland (« Stone Land » = île de Baffin), Markland (« forest land » = Labrador), Skrælinge Land (« land of the foreigners » = Labrador), Promontorium Vinlandiæ (the of Vinland = Terre-Neuve). Domaine public

Un autre problème auquel sont confrontés les chercheurs est que les gènes C1e ne proviennent peut-être pas des Amérindiens, mais d’une autre partie du monde. Par exemple, aucun groupe d’Amérindiens vivants n’a la lignée exacte de l’ADN que l’on trouve chez les 80 Islandais. Cependant, il se peut que les Amérindiens qui ont porté cette lignée aient fini par s’éteindre.

Une suggestion, qui a été proposée au début des recherches, était que les gènes venaient d’Asie. Cette hypothèse a finalement été écartée, car les chercheurs ont réussi à établir que la lignée C1e était présente en Islande dès le 18e siècle. C’était bien avant l’apparition des gènes asiatiques chez les Islandais.

Psssst ici:  Les Néandertaliens prennent soin de leur compagnon sourd et handicapé jusqu'à un âge avancé

Un Amérindien s'est-il rendu en Islande et a-t-il laissé un marqueur génétique révélateur ? Un homme pilote des répliques de vaisseaux vikings.

Un Amérindien s’est-il rendu en Islande et a-t-il laissé un marqueur génétique révélateur ? Un homme pilote des répliques de vaisseaux vikings. Wikimedia Commons

Si la découverte prouve finalement que les Vikings ont ramené une Amérindienne en Islande, alors l’histoire devra effectivement être réécrite. Bien que les rencontres avec les Amérindiens, appelés Skraelings (ou étrangers), aient été enregistrées par les sagas vikings, il n’y a aucune mention du fait que les Vikings aient ramené une Amérindienne en Islande avec eux. En outre, les archives archéologiques disponibles ne montrent aucune présence d’une Amérindienne en Islande.

PLUS

Plus on creuse l’histoire des Vikings, plus nos perceptions changent quant à la façon dont ils vivaient, voyageaient et faisaient du commerce.

Il faut espérer qu’avec le temps, ce mystère sera mieux éclairé et que les événements du monde historique pourront être établis sans équivoque, ce qui nous permettra de mieux comprendre notre ancien passé.

Image en vedette : Réplique d’un navire viking du 9e siècle amarré en Norvège. Juanjo Marin/ Flickr

Références

Firth, N., 2010. La première Américaine en Europe « a été une femme autochtone enlevée par les Vikings et ramenée en Islande il y a 1000 ans ». [Online]Disponible ici.

Govan, F., 2010. Les premiers Américains « ont atteint l’Europe cinq siècles avant les voyages de Christophe Colomb ». [Online]Disponible ici.

Watson, T., 2010. Un Indien d’Amérique a navigué vers l’Europe avec des Vikings ? [Online]Disponible ici.

Tremlett, G. 2010. Les premiers Américains « ont atteint l’Europe cinq siècles avant les découvertes de Christophe Colomb ». [Online] Disponible à l’adresse suivante : http://www.theguardian.com/science/2010/nov/16/first-americans-europe-research

Par Ḏḥwty

.

Bouton retour en haut de la page