Raisons pour lesquelles les chats agissent comme des fous et comment y mettre fin

Votre chat court soudainement dans toute la maison ou reçoit une poussée d’énergie nocturne, accompagnée d’un chœur de miaulements ? Ce comportement « fou » chez les chats peut vous surprendre, et le langage corporel d’un chat n’est certainement pas aussi facile à lire que celui d’un chien. Si vous vous demandez pourquoi votre chat se comporte de manière un peu farfelue, bizarre ou loufoque, il y a quelques explications possibles.

Regardez maintenant : 6 raisons pour lesquelles votre chat peut agir comme un fou

Pourquoi les chats agissent-ils comme des fous ?

Quelle que soit la race, tous les chats ont des moments où ils traversent une pièce en courant, miaulant comme des fous, et se comportent comme s’ils étaient sur un hippodrome en train d’être poursuivis. Ils s’élancent, de plus en plus vite, en regardant partout et s’arrêtent soudainement sur leur piste.

Ce comportement sauvage est parfois appelé « les fous de minuit » lorsqu’il se produit la nuit. Votre chat peut s’amuser avec une activité sauvage ou sauter sur votre lit pour vous tripoter les pieds, les coudes, les poils ou le visage afin de vous faire participer à la fête. Les raisons de ce comportement sauvage et parfois amusant varient.

Instincts de prédateur

Les chats sont des prédateurs naturels, et les chats domestiques conservent cet instinct dans une certaine mesure. Parfois, un chat qui fait des folies peut en fait afficher des comportements de chasse, des manœuvres de combat ou des techniques d’évasion.

Un chat domestique qui n’a pas besoin de chasser pour sa nourriture doit quand même brûler son énergie accumulée, et cela peut prendre la forme de ce qui semble être un comportement fou. Des jouets, tels que des souris à l’herbe à chat, des pointeurs laser, des puzzles de nourriture et des baguettes de plumes, encouragent le chat à utiliser ses instincts naturels pour attraper, poursuivre et sauter. Cet exercice est particulièrement important pour votre chat s’il ne passe pas de temps à l’extérieur.

A lire :  Les principaux noms de chats noirs

Instincts nocturnes

Une autre raison du comportement fou de votre chat pourrait être le fait que certains chats sont nocturnes et deviennent plus actifs la nuit. Si un chat ne fait pas assez d’exercice pendant la journée, il peut se comporter de manière particulièrement folle.

De nombreux chats domestiques passent leurs journées seuls à l’intérieur pendant que leurs congénères sont au travail. Lorsque la personne du chat rentre à la maison le soir, le chat peut être très actif et avoir envie de jouer. S’il n’a pas d’exutoire pour toute cette énergie, le chat peut avoir un comportement un peu fou. Les chatons sont particulièrement énergiques.

Sensibilité

Si vous avez un chat âgé, il est possible qu’il soit fou à cause d’un dysfonctionnement cognitif ou de la sénilité. En vieillissant, son cerveau peut commencer à fonctionner différemment et lui faire adopter un comportement étrange sans raison apparente.

Puces

Parfois, un chat agit comme un fou et a l’air de se faire mordre sporadiquement parce qu’il a des puces. En particulier lorsqu’il miaule, votre chat peut être hypersensible aux morsures de puces ou simplement avoir une démangeaison à un endroit qu’il ne peut pas atteindre.

Si vous pensez que votre chat a des puces, traitez tous les animaux à fourrure de la maison avec un produit sur ordonnance spécialement conçu pour les chats, afin de tuer et de prévenir les puces. Vous devez également consulter votre vétérinaire pour déterminer s’il existe des infections cutanées secondaires ou des allergies aux puces qui doivent être traitées. Vous devrez également traiter l’environnement en passant l’aspirateur, en faisant la lessive et en utilisant des sprays ou des bombes anti-puces si votre vétérinaire le recommande. Une fois les puces disparues, votre chat devrait cesser ce comportement.

A lire :  Comment nommer votre chat

FHS

Le syndrome d’hyperesthésie féline (SHF) est une raison rare pour laquelle un chat peut agir comme un fou, bien qu’il affecte le plus souvent les chats adultes et que la cause soit inconnue.

Discutez de la possibilité d’une SHV avec votre vétérinaire si vous le remarquez :

  • La peau du dos de votre chat semble onduler pendant qu’il court partout.
  • Votre chat mord fréquemment le dos au-dessus de la queue, même après que vous l’ayez correctement traité contre les puces.
  • Si vous caressez la base de la queue ou du dos de votre chat, celui-ci se met à le toiletter, à le gratter ou à le mordre excessivement, puis à courir follement dans la maison.

Prochaines étapes

Parfois, il est difficile de savoir exactement ce qui a poussé votre chat à devenir un peu sauvage tout d’un coup. Franchement, les chats sont difficiles à interpréter ! Beaucoup de gens comprennent les vocalisations et les comportements de base des chiens, mais ne reconnaissent pas les comportements de base des chats.

Les chiens ont des visages expressifs et un langage corporel qui est assez facile à interpréter avec précision. Ils remuent la queue, émettent différents bruits pour alerter les autres de leur humeur et suivent souvent des ordres de base pour plaire à leur maître. Les chats, en revanche, sont généralement plus connus pour leur imprécision émotionnelle et leur comportement distant. Cependant, on croit de plus en plus que les chats sont aussi expressifs que les chiens. Le problème est que les gens comprennent mal ou ne voient pas ce que ou comment leurs chats essaient de communiquer.

Apprenez à lire votre chat

En ce qui concerne les chats, les miaulements et les vagues de queue peuvent avoir différentes significations, selon la situation. À chaque ronronnement, miaulement ou même clignement, votre félin essaie en fait de communiquer avec vous. Le problème est de comprendre ce qu’il dit.

A lire :  Syndrome de dysfonctionnement cognitif chez le chat

Les experts disent qu’il y a quelque chose à gagner de ces tentatives de communication. Par exemple, apprendre à lire le langage corporel de votre chat peut renforcer votre lien avec lui et vous permettre de répondre plus efficacement à ses besoins.

Chaque chat est différent, donc la meilleure chose à faire pour commencer est de simplement observer votre chat. Prenez des notes mentales sur l’environnement et les conditions présentes lorsque le comportement « fou » se produit. Faites attention au langage corporel, aux vocalisations, à l’heure de la journée et à ce que votre chat vient de faire. Votre chaton vient-il de manger, de faire sa toilette ou de se gratter le dos ? Y a-t-il eu un miaulement enjoué avant que votre chat ne se précipite dans l’autre pièce ?

Avec le temps et une observation attentive, vous commencerez probablement à reconstituer les éléments déclencheurs de la folie de votre chat dans diverses situations. Cela vous aidera à comprendre ce qui est normal pour votre chat et quand un comportement inhabituel pourrait être le symptôme d’un problème médical qui mérite d’être examiné par votre vétérinaire.

Si vous pensez que votre animal est malade, appelez immédiatement votre vétérinaire. Pour les questions relatives à la santé, consultez toujours votre vétérinaire, car il a examiné votre animal, connaît son historique de santé et peut vous faire les meilleures recommandations pour votre animal.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension!