Ce que les pères doivent savoir sur les pensions alimentaires pour enfants

Les pensions alimentaires pour enfants peuvent être un sujet polarisant. Bien que les mères puissent verser une pension alimentaire au père gardien, dans la majorité des cas, les mères sont les parents gardiens et les pères non gardiens versent une pension alimentaire.

Voici un aperçu du fonctionnement du système de pension alimentaire pour enfants et de ce que vous devez savoir pour gérer vos obligations.

Durée de la pension alimentaire pour enfants

En général, la loi exige que la personne qui verse la pension alimentaire continue à effectuer ces paiements jusqu’à ce que l’une des circonstances suivantes s’applique :

  • Votre enfant n’est plus mineur (sauf s’il est encore au lycée ou s’il a des besoins particuliers)
  • Votre enfant entre en service actif dans l’armée (s’applique à la plupart des États, mais pas à tous ; vous devrez également déposer une requête auprès du tribunal)
  • Vos droits parentaux prennent fin par le biais d’une adoption ou d’une autre procédure légale
  • Votre enfant mineur est déclaré légalement émancipé par un tribunal (dans ce cas, le tribunal a déterminé que l’enfant est capable de subvenir à ses besoins)

Impact de la décision relative à la garde

Les deux parents ont la responsabilité de soutenir financièrement leurs enfants. Lorsqu’un divorce a lieu et qu’un des parents a la garde physique des enfants, la responsabilité de ce parent est remplie en étant le parent gardien.

L’autre parent verse alors une pension alimentaire pour enfant afin de s’acquitter de ses responsabilités financières de parent non gardien.

Dans la plupart des cas de garde conjointe, le montant de la pension alimentaire que chaque parent doit payer est normalement calculé par le tribunal. Il tient compte du pourcentage de contribution de chaque parent aux revenus communs du couple ainsi que du pourcentage de temps pendant lequel chaque parent a la garde physique des enfants.

Pension alimentaire pour enfants lorsque vous n’êtes pas marié

L’obligation de subvenir aux besoins d’un enfant n’est pas conditionnée par le mariage. Si vous êtes un parent, vous avez la responsabilité de subvenir financièrement aux besoins de tout enfant dont vous êtes le parent.

Vos responsabilités parentales sont légalement déterminées de deux façons :

  • Vous reconnaissez que vous êtes un parent en accueillant votre enfant dans votre foyer et en vous en occupant comme si c’était le vôtre
  • Votre filiation est établie par un test de paternité

Les lois des États varient quant à la définition d’un parent. En cas de doute sur votre filiation, vous devez consulter un avocat spécialisé dans le droit de la famille dans votre État.

Dans certains cas, par exemple lorsque la mère de l’enfant reçoit une aide publique, toute pension alimentaire versée par le père sera directement versée à l’État où elle sera ensuite partagée avec le gouvernement fédéral. Le gouvernement peut également demander au père de lui rembourser les paiements d’assistance qui ont été versés à la mère avant l’interception de la pension alimentaire.

A lire  Lorsque vous ne pouvez pas vous permettre de payer une pension alimentaire

La responsabilité financière d’un beau-père

Les beaux-pères ne sont généralement pas responsables financièrement de la pension alimentaire. L’exception est lorsqu’un beau-père adopte légalement un enfant (mettant ainsi fin aux droits parentaux du père biologique de l’enfant), auquel cas il devient responsable du soutien financier de l’enfant.

Comment le montant de la pension alimentaire est déterminé

Chaque État des États-Unis est tenu par la loi fédérale d’établir des lignes directrices qui servent à calculer les pensions alimentaires dues par les parents. Ces montants sont en grande partie basés sur leurs revenus et leurs dépenses.

Chaque État dispose d’une certaine latitude pour fixer ces lignes directrices, ce qui signifie que les montants des pensions alimentaires pour enfants requis peuvent varier considérablement d’un État à l’autre (même dans les mêmes circonstances).

Le tribunal tiendra compte de plusieurs facteurs, tels que le niveau de vie de l’enfant avant le divorce, les besoins spécifiques de l’enfant, les ressources du parent gardien et la capacité de paiement du parent non gardien.

Dans la plupart des États, les juges ont une grande latitude pour fixer ces paiements. Il est important pour un père non gardien de fournir des informations au tribunal dès le début pour que les paiements soient aussi équitables que possible.

Modification des pensions alimentaires pour enfants

Bien que cela dépende du juge et des circonstances, la pension alimentaire n’est généralement pas réduite si le père quitte un emploi à temps plein et retourne à l’école. Si un père se retrouve au chômage et prend ensuite un emploi moins bien rémunéré, il peut être opportun de revoir le montant de la pension alimentaire due.

Une modification permanente de la pension alimentaire pour enfants est souvent envisagée lorsque :

  • Le revenu d’un parent change après le remariage
  • L’un ou l’autre des parents a un changement d’emploi qui affecte sa capacité à payer
  • L’enfant a des besoins nouveaux/différents de ceux qui avaient été envisagés lors de la fixation du montant initial

Seul le tribunal peut modifier un paiement obligatoire de pension alimentaire pour enfant. La demande de modification d’un parent doit être soumise à un juge. Si les deux parents s’entendent sur une modification, il s’agit généralement d’une procédure simple. Si les parents ne sont pas d’accord, la demande sera soumise par un avocat spécialisé dans le droit de la famille pour une audience.

A lire  Élever votre fille comme un père célibataire

Il incombe au parent qui souhaite apporter un changement par rapport à l’objection de l’autre de montrer ce qui a changé et pourquoi un montant différent (plus élevé ou plus bas) devrait être exigé.

Les changements temporaires peuvent être dus à une urgence médicale, à un changement de statut professionnel ou à des difficultés économiques de courte durée de la part du parent d’accueil.

Retenue des pensions alimentaires pour enfants

Une plainte courante des pères non gardiens est que leur ex refuse d’honorer les ordonnances de garde ou de visite. Dans cette situation, la tentation est grande de retenir la pension alimentaire, mais cela n’est pas autorisé.

Le paiement des pensions alimentaires et les visites sont considérés par la loi comme des questions distinctes.

Si votre ex ne respecte pas le décret de garde en vous accordant un droit de visite, vous devrez retourner devant le tribunal pour faire exécuter la décision judiciaire. Vous avez l’obligation de soutenir financièrement vos enfants, indépendamment de tout problème de visite.

Conséquences du non-paiement

Ne pas se tenir au courant de vos obligations alimentaires peut être un problème majeur. Si vous ne respectez pas vos obligations en matière de pension alimentaire pour enfants, vous vous exposez à une intervention juridique dans votre vie et vos finances.

Prendre du retard dans le versement des pensions alimentaires peut également nuire à votre crédibilité auprès du tribunal et des agents de l’État. La relation endommagée peut rendre plus difficile la modification de votre plan parental, de vos modalités de garde ou d’autres aspects de la relation juridique avec vos enfants et votre ex-conjoint.

La décision de justice rendue dans le cadre de votre procédure de divorce et de garde d’enfants définit le montant et le calendrier des paiements, ainsi que d’autres conditions qui pourraient entraîner un réajustement de vos engagements.

Dans certains cas, ces conditions prescrivent le montant d’une augmentation substantielle de votre salaire qui pourrait s’ajouter à vos obligations alimentaires, ou ce que vous serez autorisé à faire avec une manne financière telle qu’un héritage ou un règlement d’assurance.

Le non-respect du calendrier de versement des pensions alimentaires pour enfants est considéré comme un défi à une ordonnance du tribunal. Les conséquences possibles sont les suivantes :

  • Peine d’emprisonnement de courte durée
  • Saisie-arrêt de votre salaire
  • Interception de votre remboursement d’impôt
  • Saisie de vos biens
  • Suspension de votre entreprise et/ou de votre permis de conduire

La saisie-arrêt est l’une des conséquences les plus difficiles, car elle implique que votre employeur retienne une partie, la plupart ou la totalité de vos revenus et les remette à l’État. Si vos obligations alimentaires envers vos enfants impliquent votre employeur, vous pourriez subir des conséquences négatives au travail.

A lire  Que faut-il savoir sur les règles relatives à la garde conjointe des enfants

Le titre III de la loi fédérale sur la protection du crédit à la consommation interdit à un employeur de licencier un employé pour avoir procédé à une saisie-arrêt pour une seule dette.

Cependant, vous pourriez toujours avoir des ennuis avec votre employeur si vous avez des saisies multiples au-delà de la pension alimentaire pour enfants, y compris des arriérés d’impôts ou d’autres dettes.

Si vous avez des difficultés à respecter vos obligations alimentaires, vous pouvez envisager d’établir un budget plus réaliste, de réduire vos dépenses, de trouver un logement moins cher, d’obtenir une voiture moins chère ou de négocier avec vos créanciers afin de réduire vos paiements mensuels de dettes.

Ces mesures peuvent sembler drastiques, mais un mode de vie plus austère pourrait être nécessaire pour que vous puissiez remplir vos obligations et assurer la garde de vos enfants.

Si vous vous retrouvez au chômage, si vous subissez une réduction de salaire, si vous avez des factures médicales importantes ou si vous avez d’autres circonstances atténuantes, vous devez immédiatement entamer la procédure de modification du montant de la pension alimentaire pour enfants.

La première étape consiste à contacter le bureau d’exécution des pensions alimentaires pour enfants de votre État et à demander de déposer une requête officielle pour modifier vos obligations alimentaires.

Dans la plupart des cas, la loi interdit à un juge de réduire rétroactivement une pension alimentaire pour enfants, même si une réduction est raisonnable après coup. Par conséquent, vous resterez responsable des montants requis avant la date d’entrée en vigueur de l’ordonnance alimentaire pour enfants modifiée.

Le fait d’être en retard dans le paiement de la pension alimentaire pour enfants peut créer de graves difficultés dans votre vie. Négliger vos responsabilités peut avoir de lourdes conséquences pour vous et votre famille.

Que se passe-t-il si la mère refuse de payer la pension alimentaire ordonnée par le tribunal ?

Si la mère de votre enfant vous doit une pension alimentaire ordonnée par le tribunal, la loi fédérale exige que le procureur de l’État ou du district vous aide à recouvrer les pensions alimentaires en souffrance.

La plupart des États disposent d’une bureaucratie (qui peut avoir un nom comme l’Office of Recovery Services) pour recouvrer ces paiements. Ce bureau est le meilleur endroit pour commencer si vous devez payer une pension alimentaire.

Bouton retour en haut de la page