Donner de la pastèque à votre cheval

Les pastèques sont une des friandises préférées pendant les chaudes journées d’été. Il est assez naturel de vouloir partager une friandise avec ses amis – y compris ses amis équins. Bien que les croûtes n’aient pas un goût très agréable pour nous (à moins que vous ne les martiniez ou les fassiez cuire dans un sauté), votre cheval les croquera probablement avec zèle. Mais votre cheval peut-il manger ces pelures de pastèque sans danger ? La réponse est oui. En petites quantités, la peau de pastèque est très bien, et votre cheval peut manger la partie mûre, les graines et tout le reste. Certains n’aimeront pas le melon, tandis que d’autres en seront fous.

Sucres de fruits dans la pastèque

Une chose qui inquiète les gens lorsqu’ils donnent de la pastèque à leur cheval est la teneur apparemment élevée en sucre. Comme son nom l’indique, la pastèque est surtout de l’eau. En fait, une portion de pastèque contient environ 90 % d’eau. Dans une tasse de pastèque coupée en dés, il y a environ 1 gramme de fibres et 9 grammes de sucre. Cela signifie qu’environ 10 % de la pastèque est du sucre. On y trouve également quelques vitamines et minéraux, principalement des vitamines A et C, du magnésium et du phosphore.

Le sucre est présent à l’état naturel dans toutes les plantes. Même les carottes – un légume-racine favori des chevaux, souvent en seau – peuvent contenir environ 6 grammes de sucre par tasse de racine coupée en dés. L’aliment naturel du cheval, l’herbe des pâturages, contient également du sucre. À certaines périodes de l’année, la quantité de sucre contenue dans l’herbe peut dépasser 25 %. Au cours d’une journée, un cheval consommera plusieurs kilos de sucre. Cela ne pose un problème que lorsqu’il en mange trop, car une trop grande quantité de sucre dans l’herbe peut entraîner des fourbure et des coliques. Comme vous pouvez le voir, votre cheval devrait manger beaucoup de pastèques avant que le sucre ne devienne un problème.

A lire :  Quelle est la différence entre le style de conduite occidental et le style de conduite anglais ?

Toxines de la pastèque

Les gens s’inquiètent également des toxines potentielles contenues dans la couenne. La pastèque est un membre de la famille des concombres, et la plupart d’entre nous n’hésiteraient pas à manger la peau d’un concombre ou à la donner à notre cheval. Il n’y a pas de toxine obscure dans la peau ou l’écorce de la pastèque qui ne présente un danger que pour les chevaux et, comme nous l’avons vu, l’écorce de la pastèque peut être marinée et mangée par les humains.

Certains propriétaires de chevaux s’inquiètent des graines. Les graines de nombreux fruits contiennent des toxines, mais la quantité de toxine est si infime qu’il est peu probable qu’elle cause des problèmes. Les graines de pastèque peuvent même être rôties pour un régal traditionnel. De plus, comme les graines sont si minuscules, il y a peu de chances qu’elles provoquent un étouffement, ou vous pouvez simplement acheter des pastèques sans pépins pour éviter tout problème avec les graines.

La seule chose que vous pouvez faire avant de couper votre pastèque, c’est de laver l’extérieur. L’écorce peut être pulvérisée avec des pesticides ou des herbicides, ou elle peut être porteuse de bactéries telles que E. coli, qui peuvent contaminer la chair lorsque vous passez le couteau. Ce n’est pas bon pour vous ni pour votre cheval. Lavez tout l’extérieur de l’écorce avec de l’eau fraîche et une brosse à récurer avant de couper le melon.

Tout avec modération

Bien qu’il soit acceptable de donner occasionnellement à votre cheval de petites quantités de pastèques ou de partager votre pelure non mangée, une très grande quantité peut entraîner des coliques ou d’autres problèmes pour l’intestin de votre cheval, de sorte que vous ne voudrez peut-être pas jeter une grande quantité de melons à moitié mûrs de votre jardin dans le pâturage. De plus, des morceaux d’aliments mal mâchés peuvent provoquer des étouffements chez les chevaux. La peau des melons d’eau doit être coupée en petits morceaux faciles à mâcher, sinon il n’y a aucune raison que votre cheval ne puisse pas profiter de cette friandise estivale comme nous le faisons : avec modération.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension!