Comment traiter les ballonnements chez les chiens

Le ballonnement, également connu sous le nom de volvulus de dilatation gastrique ou GDV, est une maladie mortelle qui peut toucher tous les chiens. Cependant, les chiens de grande race ou à poitrine profonde sont plus sensibles à cette affection. Elle peut survenir très rapidement et doit toujours être traitée comme une urgence.

Qu’est-ce que le « Bloat » ?

Le volvulus de dilatation gastrique, ou ballonnement du chien, est une affection extrêmement douloureuse qui se produit lorsque l’estomac se remplit de gaz, de liquide ou de nourriture et se dilate ou se gonfle. Lorsque cela se produit, l’estomac peut se tordre sur lui-même de sorte que l’entrée et la sortie sont bloquées. La torsion de l’estomac bloque également le flux sanguin vers l’estomac, ce qui entraîne des lésions tissulaires. Parfois, la rate se retourne également avec l’estomac. Un estomac très distendu peut s’appuyer contre la veine principale (veine cave) qui transporte le sang de la moitié arrière du corps vers le cœur. La diminution du flux sanguin vers le cœur qui en résulte peut entraîner un choc, qui est souvent fatal s’il n’est pas traité rapidement.

Symptômes de ballonnement chez les chiens

  • Abdomen distendu/gonflé
  • Retarder les choses avec peu ou pas de nourriture à venir
  • L’agitation due à l’inconfort
  • Douleurs abdominales
  • Bave excessive
  • Respiration rapide, lourde ou autrement difficile
  • Muqueuses pâles
  • Léthargie
  • Effondrement
  • Décès

Abdomen distendu, dur ou ballonné : Les chiens souffrant de ballonnements peuvent avoir l’estomac gonflé ou élargi, ce qui peut ou non être visible rien qu’en regardant votre chien. Le gonflement se remarque entre la cage thoracique et les hanches. Dans les premiers stades, le gonflement peut ne pas être visible. Vous pouvez toucher doucement le ventre de votre chien et si vous le sentez dur, et si votre chien semble avoir mal (il vocalise, tourne rapidement la tête vers votre main ou essaie de s’éloigner), il pourrait souffrir de ballonnement ou d’autres problèmes abdominaux graves.

Des haut-le-coeur avec peu ou pas de nourriture à venir : Les chiens souffrant de ballonnements peuvent essayer de vomir sans que rien ou très peu ne sorte. Vous pouvez voir de petites quantités d’eau ou de grands volumes de salive épaisse. Il peut sembler que votre chien essaie de cracher quelque chose ou qu’il a des haut-le-cœur.

A lire :  Les carottes sont-elles sans danger pour les chiens ?

Douleur abdominale : En raison de la douleur associée au ballonnement, votre chien peut se plaindre ou hurler, avoir du mal à se mettre à l’aise ou à se coucher et peut se tenir debout ou se repositionner fréquemment. Votre chien peut également sembler avoir le dos voûté. L’impatience et l’agitation sont souvent l’un des premiers signes.

Excès de salive/bave : Les chiens souffrant de ballonnements peuvent avoir une quantité excessive de salive accompagnée de claquements de lèvres. Cela est dû en partie au fait que les chiens se sentent nauséeux et aussi parce que la salive ne peut pas pénétrer dans l’estomac.

Respiration rapide, lourde ou autrement difficile : L’estomac élargi pousse sur le diaphragme, ce qui réduit l’espace disponible pour l’expansion des poumons, de sorte que la respiration est souvent peu profonde et rapide. La douleur et la détresse causées par le ballonnement contribuent également à ces changements respiratoires.

Muqueuses pâles : La couleur des gencives de votre chien peut être une indication de la santé et du fonctionnement de son système circulatoire (son cœur et ses vaisseaux sanguins). Tirez sur la lèvre supérieure de votre animal et examinez ses gencives. Les muqueuses normales sont roses, mais en cas de ballonnement et de choc, les gencives de votre chien peuvent être de couleur pâle ou blanche.

Effondrement : L’effondrement est un signe tardif de ballonnement. De nombreuses affections chez les chiens peuvent entraîner un effondrement, et l’effondrement est toujours le signe d’un problème grave qui justifie une évaluation immédiate par un vétérinaire.

Tous les chiens atteints de VGD/transpiration sanguine ne présentent pas tous ces symptômes. Dans les premiers stades de la maladie, les symptômes peuvent être légers et difficiles à voir. Si vous constatez l’un de ces symptômes ou si vous soupçonnez que votre chien souffre du VDG, votre chien a besoin de soins vétérinaires immédiats. Si votre clinique vétérinaire n’est pas ouverte, contactez la clinique vétérinaire d’urgence la plus proche. Il est important que vous reconnaissiez cette condition et que vous agissiez rapidement.

A lire :  Profil de la race de chien d'Otterhound

Les causes du gonflement

La cause exacte est encore inconnue. Nous savons que l’air s’accumule dans l’estomac, ce qui provoque son expansion (dilatation) et que l’estomac se tord (la partie volvulus). Nous ne savons pas si l’air s’accumule et provoque la torsion ou si l’estomac se tord et que l’air s’accumule ensuite.

Certains chiens sont-ils plus enclins que d’autres ?

Oui, il existe plusieurs facteurs de risque pour cette affection :

  • Les grandes races à poitrine profonde (comme les Grands Danois, les Saint-Bernard, les Weimaraners, les Caniches standard, les Basset Hounds, les Wolfhounds, les Golden Retrievers, les Doberman Pinschers, les Vieux Bergers Anglais et les Bergers Allemands)
  • Les chiens qui reçoivent un gros repas une fois par jour et/ou qui mangent rapidement
  • Manger à partir d’un bol alimentaire surélevé
  • sont apparentés à un autre chien qui a connu cette situation
  • Le stress, en particulier s’il conduit à l’halètement, peut jouer un rôle dans le développement du VDG.

Traitement

Le GDV nécessite une intervention immédiate car il s’agit d’une urgence vitale. Cette affection ne peut être traitée à domicile. Plus tôt votre chien se rendra chez le vétérinaire, meilleur sera son pronostic.

À l’hôpital vétérinaire, des radiographies seront prises pour déterminer si votre animal souffre du GDV. Un traitement pour le choc et votre animal devra peut-être être administré en premier. Le traitement du choc consiste généralement à placer un cathéter IV et à donner au chien des médicaments, des liquides et de l’oxygène.

Tout en stabilisant votre chien, le vétérinaire tentera également de décompresser l’estomac. Pour ce faire, il peut essayer de faire passer une sonde gastrique dans la gueule du chien. Si cela n’est pas possible en raison de la torsion de l’estomac, une aiguille de gros calibre peut être insérée à travers la peau dans l’estomac pour le décomprimer.

Une fois stabilisé, votre chien devra être opéré pour lui faire perdre la rotation de l’estomac et le fixer à la paroi corporelle afin d’empêcher toute nouvelle rotation à l’avenir.

A lire :  Les chiens peuvent-ils manger de la glace ?

Pronostic de ballonnement chez les chiens

Pour la plupart des chiens, le pronostic de guérison du VMD est bon grâce à des soins de soutien et à une intervention chirurgicale en temps utile. Plusieurs facteurs sont associés à un risque accru de décès dû au VDG. Ces facteurs sont les suivants :

  • Si le chien est symptomatique depuis plus de 6 heures
  • En cas de rythme cardiaque anormal
  • Si une partie de l’estomac meurt et doit être enlevée
  • Si la rate doit être enlevée

Gardez à l’esprit que plus vous attendez, plus le pronostic est mauvais.

Peut-on éviter cette situation ?

Il existe des moyens de prévenir le VDG, ou du moins de réduire les risques qu’il se propage, chez les chiens à risque.

  • La gastropexie (fixation chirurgicale de l’estomac à la paroi corporelle) est le moyen de prévention le plus efficace. Lorsqu’un vétérinaire pratique une gastropexie, il colle l’estomac à la paroi du corps pour qu’il ne puisse pas se tordre et provoquer un VDG qui mettrait sa vie en danger. Pour les races à haut risque, certains vétérinaires recommandent de pratiquer une gastropexie préventive au moment de la stérilisation ou de la castration.
  • Attention aux régimes alimentaires pour éviter la dilatation gastrique. Il s’agit notamment de donner deux petits repas ou plus par jour, de ne pas utiliser de mangeoires surélevées pour les chiens et de ralentir le rythme des repas avec un bol et/ou un jouet de puzzle.
  • Réduisez le stress de votre chien, en particulier à l’heure des repas. Si votre chien se protège de sa nourriture et l’écharpe rapidement pour empêcher vos autres chiens de l’atteindre, pensez à séparer vos chiens pendant les repas pour que tout le monde puisse manger plus calmement.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension!