Comment transplanter des pivoines

La pérennité des pivoines est l’une des qualités qui en font une plante vivace si durable dans le jardin. Cependant, les mêmes caractéristiques qui font des pivoines une plante robuste et durable peuvent également en faire un défi à la transplantation. Parfois, un déménagement devient une alternative nécessaire à la perte de la plante. Peut-être que la pivoine que vous avez installée il y a dix ans à côté d’un jeune arbre s’épanouit aujourd’hui à l’ombre d’un chêne devenu adulte. Ou encore, vous avez décidé d’ajouter un belvédère ou un patio à votre paysage, et une pivoine spéciale fait obstacle au progrès. Enfin, il se peut que vous ou un membre de votre famille déménagiez et que vous ne supportiez pas de laisser derrière vous une pivoine héritée, qui est devenue aussi nécessaire et chère qu’un animal de compagnie. Découvrez le calendrier et les étapes nécessaires à la réussite d’une transplantation de pivoine.

Quand transplanter des pivoines

Savoir quand transplanter vos pivoines est la moitié de la bataille d’un mouvement réussi. Pour les pivoines, l’automne est le moment idéal pour déterrer les plantes. Le moment exact diffère selon les régions, mais la mi-août pour les jardiniers du Nord et le début novembre pour ceux du Sud constituent une ligne directrice générale. À l’automne, les pivoines se préparent à entrer en dormance. Leur métabolisme ralentit, ce qui entraîne l’arrêt de leur croissance et de leur développement. Ce changement permet aux plantes vivaces d’économiser de l’énergie et de réduire au minimum le stress subi par les racines pendant le déplacement.

A lire :  Comment cultiver et prendre soin des plantes de Snapdragon

Si nous sommes en avril et que vous vous préparez à déménager ce mois-ci, mettez en balance la possibilité d’endommager ou de tuer la plante et votre désir de l’emporter avec vous. Les plantes gravement stressées peuvent ne pas refleurir avant plusieurs années et peuvent être vulnérables aux attaques de maladies fongiques ou d’insectes nuisibles.

Choisir un site à replanter

Les pivoines ont besoin de plein soleil pour obtenir l’énergie nécessaire à la création de ces fleurs massives. Comme les pivoines ne fleurissent qu’une fois par an, il est décevant de ne voir que quelques fleurs s’orienter vers le soleil. Choisissez un site qui reçoit au moins six heures de plein soleil chaque jour. Le côté nord de votre maison n’offre pas cette possibilité. Si vous utilisez des pivoines comme plante de base, le côté est ou sud de votre maison aura la lumière la plus forte.

Comment déterrer une pivoine

Ne lésinez pas sur la motte que vous devrez déterrer lors de la transplantation d’une pivoine. La santé d’une pivoine commence par la santé du porte-greffe. Vous voudrez donc préserver autant que possible tout en minimisant les dommages qui pourraient constituer une voie d’accès pour les insectes ou les maladies. Mesurez au moins 18 pouces à partir de la couronne lorsque vous commencez à creuser. Creusez tout droit, et faites une pause pour fouiller autour de la motte jusqu’à ce que vous sentiez la plante entière se soulever. Ne soulevez pas la plante par les tiges, vous risqueriez de la casser. Si la motte est trop lourde pour être soulevée de son trou, enlevez doucement une partie de la terre des racines.

A lire :  L'usine de Duranta : Guide de soins et de culture

Préparer le sol pour les pivoines

Les pivoines ont besoin d’un sol bien drainé. Ni l’argile collante ni le gravier sableux ne peuvent donner une pivoine saine, mais le remède pour les deux situations est le même : amender le sol avec du compost. Mélangez-le à 50/50 avec le sol indigène. Vous ne voulez pas créer un trou de plantation tellement enrichi et moelleux que les racines ne veulent jamais s’étendre au-delà ; vous devez plutôt donner à votre pivoine transplantée un stimulant pour atténuer le choc tout en favorisant l’adaptation au nouveau foyer.

Jusqu’où placer la pivoine

La profondeur de plantation des pivoines est une question cruciale qui déterminera la floraison future pendant des décennies. Pour déterminer la profondeur de plantation idéale, il faut repérer les yeux sur la motte de pivoine. C’est l’un de ces termes de plante qui n’a pas beaucoup de sens, mais si vous considérez les yeux comme des bourgeons et que vous cherchez des nodules rosés à la base de la couronne, vous les localiserez. Ces bourgeons oculaires sont les tiges fleuries de l’année prochaine. Si vous les enterrez trop profondément, ils n’émergeront jamais et ne se développeront pas. Placez-les juste sous la surface du sol, à une profondeur ne dépassant pas 5 cm. Ceci est vrai même dans les climats froids. Ne vous inquiétez pas, car ces bourgeons dormants ne seront pas endommagés par les hivers froids.

Après la greffe de pivoine

Remplissez à la main le trou planté avec votre terre amendée. La dextérité des mains est meilleure que l’utilisation d’outils de jardinage ici, car vous pouvez tasser doucement la terre et vous assurer qu’il n’y a pas de poches d’air sans endommager les racines. Arrosez bien, mais ne sursaturez pas le sol. Il ne devrait pas être nécessaire d’arroser à nouveau, à moins que votre prévisionniste météo ne dise qu’une véritable sécheresse est en train de se produire. Les pivoines entrent maintenant dans leur état de dormance, et se coucher pour l’hiver dans un lit détrempé est une invitation à la pourriture. Lorsque le printemps arrive, recherchez les tiges rouge-violet qui émergent pour vous faire savoir que votre pivoine s’est installée dans son nouveau foyer.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension!