Comprendre la psychologie anormale

Contents

La psychologie anormale est une branche de la psychologie qui traite de la psychopathologie et des comportements anormaux, souvent dans un contexte clinique. Le terme couvre un large éventail de troubles, de la dépression au trouble obsessionnel-compulsif (TOC) en passant par les troubles de la personnalité. Les conseillers, les psychologues cliniciens et les psychothérapeutes travaillent souvent directement dans ce domaine.

Vue d’ensemble

Afin de comprendre la psychologie anormale, il est essentiel de comprendre d’abord ce que nous entendons par le terme « anormal ». A première vue, la signification semble évidente ; anormal indique quelque chose qui est en dehors de la norme.

De nombreux comportements humains peuvent suivre ce que l’on appelle la courbe normale. En regardant cette courbe en forme de cloche, la majorité des individus sont regroupés autour du point le plus élevé de la courbe, qui est connu comme la moyenne. Les personnes qui tombent très loin aux deux extrémités de la courbe normale peuvent être considérées comme « anormales ».

Il est important de noter que les distinctions entre normal et anormal ne sont pas synonymes de bien ou de mal.

Considérons une caractéristique comme l’intelligence. Une personne qui tombe à l’extrémité supérieure de la courbe correspondrait à notre définition d’anormal ; cette personne serait également considérée comme un génie. Il s’agit évidemment d’un cas où le fait de ne pas respecter les normes est en fait une bonne chose.

Lorsque vous pensez à la psychologie anormale, plutôt que de vous concentrer sur la distinction entre ce qui est normal et ce qui est anormal, concentrez-vous plutôt sur le niveau de détresse ou de perturbation qu’un comportement troublant pourrait provoquer. Si un comportement cause des problèmes dans la vie d’une personne ou perturbe d’autres personnes, il s’agit alors d’un comportement « anormal » qui peut nécessiter une intervention en matière de santé mentale.

A lire :  Types de théories psychologiques

Perspectives

La psychologie anormale utilise un certain nombre de perspectives différentes. Si certains psychologues ou psychiatres peuvent se concentrer sur un seul point de vue, de nombreux professionnels de la santé mentale utilisent des éléments provenant de plusieurs domaines afin de mieux comprendre et traiter les troubles psychologiques. Ces perspectives comprennent :

Approche psychanalytique

Cette perspective trouve ses racines dans les théories de Sigmund Freud. L’approche psychanalytique suggère que de nombreux comportements anormaux proviennent de pensées, de désirs et de souvenirs inconscients.

Bien que ces sentiments soient extérieurs à la conscience, on pense toujours qu’ils influencent les actions conscientes.

Les thérapeutes qui adoptent cette approche croient qu’en analysant les souvenirs, les comportements, les pensées et même les rêves, les gens peuvent découvrir et gérer certains des sentiments qui ont conduit à des comportements inadaptés et à la détresse.

Approche comportementale

Cette approche de la psychologie anormale se concentre sur les comportements observables. Dans la thérapie comportementale, l’accent est mis sur le renforcement des comportements positifs et non sur le renforcement des comportements inadaptés.

L’approche comportementale ne vise que le comportement lui-même, et non les causes sous-jacentes. Lorsqu’il traite un comportement anormal, un thérapeute comportemental peut utiliser des stratégies telles que le conditionnement classique et le conditionnement opérant pour aider à éliminer les comportements non désirés et enseigner de nouveaux comportements.

Approche médicale

Cette approche de la psychologie anormale se concentre sur les causes biologiques des maladies mentales, en mettant l’accent sur la compréhension des causes sous-jacentes des troubles, qui peuvent inclure l’héritage génétique, les maladies physiques connexes, les infections et les déséquilibres chimiques. Les traitements médicaux sont souvent de nature pharmacologique, bien que les médicaments soient souvent utilisés en conjonction avec un certain type de psychothérapie.

A lire :  Comment la psychologie définit-elle l'extinction ?

Approche cognitive

L’approche cognitive de la psychologie anormale se concentre sur la façon dont les pensées, les perceptions et les raisonnements internes contribuent aux troubles psychologiques. Les traitements cognitifs visent généralement à aider l’individu à modifier ses pensées ou ses réactions.

Types de troubles psychologiques

Les troubles psychologiques sont définis comme des schémas de comportement ou des symptômes psychologiques qui ont un impact sur plusieurs domaines de la vie. Ces troubles mentaux créent une détresse pour la personne qui en éprouve les symptômes.

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux est publié par l’American Psychiatric Association (APA) et est utilisé par les professionnels de la santé mentale à diverses fins. Le manuel contient une liste des troubles psychiatriques, des codes de diagnostic, des informations sur la prévalence de chaque trouble et des critères de diagnostic. Parmi les catégories de troubles psychologiques, on trouve notamment

  • Les troubles anxieux, tels que le trouble d’anxiété sociale, le trouble panique et le trouble d’anxiété généralisée
  • Les troubles de l’humeur, tels que la dépression et le trouble bipolaire
  • les troubles du développement neurologique, tels qu’une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre autistique
  • Les troubles neurocognitifs comme le délire
  • Les troubles de la personnalité, tels que le trouble de la personnalité limite, le trouble de la personnalité évitante et le trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive
  • Troubles liés à la consommation de substances

Un mot de Troovez.com

La psychologie anormale peut se concentrer sur les comportements atypiques, mais son objectif n’est pas de s’assurer que tous les gens entrent dans une définition étroite de la « normale ». Dans la plupart des cas, elle est centrée sur l’identification et le traitement des problèmes qui peuvent causer une détresse ou une déficience dans certains aspects de la vie d’un individu. En comprenant mieux ce qui est « anormal », les chercheurs et les thérapeutes peuvent trouver de nouvelles façons d’aider les gens à vivre une vie plus saine et plus épanouie.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension!